Publicité
17 mars 2017 - 11:00 | Mis à jour : 16:53

Saint-Arsène victime de la haute vitesse Internet

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

La MRC de Rivière-du-Loup a mis fin à une entente de bail pour son service de prévention incendie avec la Municipalité de Saint-Arsène parce que l’accès à une haute vitesse Internet n’était pas adéquat. «Saint-Arsène a toujours sa brigade d’intervention incendie, nous parlons ici de prévention», a précisé Michel Lagacé, préfet.

Après chaque visite de l’agent de prévention notamment dans une entreprise, celui-ci devait effectuer un rapport qu’il rédigeait à la caserne des pompiers de Saint-Arsène. Son rapport était par la suite transmis aux bureaux de la MRC de Rivière-du-Loup par Internet. «C’était très lent et ça coupait», a noté M. Lagacé. La MRC et la Municipalité, d’un commun accord, ont donc convenu de mettre fin au bail qui liait les deux parties depuis 2015 puisqu’une connexion Internet à haute vitesse faisait partie de l’entente. En compensation de la rupture du bail, la MRC a accordé à Saint-Arsène la somme de 4 500 $. La Municipalité avait réaménagé ses locaux à cet effet.

«Pour apporter la fibre optique à la caserne des pompiers, il fallait passer sous la voie ferrée, ce qui était très couteux. Nous avons la haute vitesse au bureau municipal, mais nous sommes déjà à l’étroit. C’est pour cela que nous avons mis fin au bail pour la prévention incendie dont l’entente prenait fin le 31 décembre 2017. Nous avons couvert nos frais», a pour sa part expliqué Claire Lemieux-Bérubé, mairesse de Saint-Arsène.

M. Lagacé et Mme Lemieux-Bérubé ont souligné que la MRC de Rivière-du-Loup était liée par deux ententes pour les incendies avec la Municipalité de Saint-Arsène, la première au niveau intervention et la seconde pour la prévention.

Publicité

Commentez cet article