Publicité
12 mars 2017 - 15:02

Claude Dubois en toute intimité

Le populaire artiste Claude Dubois sera au Casino Grey Rock pour présenter un spectacle le 5 avril à 20 h. Les billets sont en vente au casino.

La dernière fois que le singulier artiste s’est présenté en salle à Edmundston fut au début des années 80 avec son spectacle « Sortie Dubois » présenté à la Salle Léo- Poulin de la Cité des jeunes A.-M.-Sormany. Il a aussi fait une prestation lors de la Foire Brayonne en 2000.

Pour les amateurs, il s’agit d’une chance unique d’entendre et de voir une figure marquante de la chanson francophone d’Amérique. Claude Dubois a vendu au cours de sa carrière plus de 2 millions d’albums incluants une vingtaine de chansons classiques de cet artiste. 

Selon Étienne Deschênes, coordonnateur des évènements au Casino Grey Rock, sur scène, il devient le meilleur artiste de sa génération au Québec.

«On a beau lui reproché ses frasques ses écarts de conduite, mais des qu’il marche sur une scène, il devient Mesmer et hypnotise les spectateurs par sa générosité. Son charisme et cette voix inimitable donnent des frissons et il devient impossible de ne pas la ressentir au profond de nous-mêmes. »

À l’avis de M. Deschênes, M. Dubois est un des éternels quatuors encore vivants de la grande chanson Québécoise, en compagnie de Jean-Pierre Ferland, Robert Charlebois et Gilles Vigneault.

« Je connais Claude depuis 1978 et quand j’ai pensé à un artiste pour inaugurer officiellement le théâtre du Casino, il était mon premier choix. Claude est avant tout un artiste de salle plutôt que de stade et un interprète hors pair. Plus la salle est petite, plus on à la chance de voir toute l’étendue de son talent. Récemment, il a surpris la communauté musicale en annonçant qu’il était affligé d’un cancer. Heureusement pour lui, son oncologue lui a annoncé de bonnes nouvelles et qu’il répond très bien aux traitements. Il pourrait bénéficier de la vie pour encore de nombreuses années. »

 

Collaboration spéciale : Info Weekend 

 

 

Publicité

Commentez cet article