Publicité
8 mars 2017 - 08:00 | Mis à jour : 13 mars 2017 - 20:49

Des scénarios pour diminuer la facture des contribuables

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 2

«Notre cible, c’est que ça se fasse au meilleur cout pour les citoyens», a mentionné Jacques Poulin, directeur général de la Ville de Rivière-du-Loup à propos du règlement d’emprunt de 7,8 millions de dollars pour la réfection de la rue Saint-Pierre. Contribution d’Hydro-Québec et des possibilités d’aide financière gouvernementale sont des hypothèses qui pourraient diminuer la participation des contribuables, peut-être jusqu’aux alentours de 3 M$.

«C’est un gros projet, le réseau d’aqueduc et d’égout de la rue Saint-Pierre a jusqu’à 80 ans ; le secteur Saint-François est plus à risque», a souligné Jacques Minville, conseiller municipal. Puisque la pente est très abrupte, on doit également prévoir des bassins de rétention le long de la rue pour ralentir la vitesse de l’eau. Notons qu’Hydro-Québec envisage également de passer une ligne électrique le long de l’artère. C’est un projet que la société d’État veut réaliser cette année.

MM. Minville et Poulin ont tenu à rectifier le tir concernant le terme «taxe spéciale» qui serait appliquée pendant une période de 20 ans pour rembourser les intérêts et les échéances annuelles du prêt. Il ne s’agit pas d’une taxe de secteur qui s’appliquerait à seulement une partie des citoyens, tous les contribuables de la Ville de Rivière-du-Loup paieront cet emprunt à même la taxe foncière générale. Le projet comprend des travaux d’aqueduc, d’égout, de pavage et un corridor d’énergie pour Hydro-Québec. La rue Saint-Pierre devrait ainsi être remise à neuf de fond en comble de la rue Fraserville à la rue Sainte-Anne.

DES CHIFFRES

Le montant de 7,8 M$ a retenu l’attention. Le directeur général n’a parlé que d’hypothèses pour le moment puisqu’il reste passablement de choses à rattacher au financement du projet. Dans un premier temps, Hydro-Québec n’a pas encore fourni à la Ville de Rivière-du-Loup l’estimation exacte des travaux qu’elle entend réaliser sur la rue St-Pierre. Le chiffre de 2 M$ a été avancé mais il pourrait être revu à la baisse comme à la hausse. «La réalité peut être loin de là», a mentionné M. Poulin. Hydro-Québec devrait préciser ses couts sous peu.

La Ville de Rivière-du-Loup a effectué une demande d’aide financière dans le cadre du Fonds pour les petites collectivités. La subvention dans le cadre de ce programme serait supérieure à 50 % et s’appliquerait sur la partie financée par la Ville, soit 5,8 M$ en soustrayant les 2 M$ potentiels d’Hydro-Québec. Donc, les contribuables devraient financer environ 3 M$.

La Ville pourrait aussi présenter son projet dans le cadre du Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU) dont le financement est établi ainsi : 50 % du fédéral, 33 % du provincial et 17 % du municipal. Le gouvernement fédéral devrait annoncer un autre chantier de ce programme dans son budget du 22 mars prochain. Dans ce cas, la Ville aurait peut-être à laisser tomber son partenariat avec Hydro-Québec si la société d’État veut absolument réaliser ses travaux en 2017. Il y a plusieurs scénarios possibles et le cout de 7,8 M$ a été établi sur la base d’une estimation préliminaire. «Nous voulons aller chercher le maximum en subvention», a conclu le directeur général.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Tout une démonstration d'incompetence ........ Mais il faut leur faire confiance. Dans le doute il faut signer le registre!

    Impensable - 2017-03-09 15:02
  • Voila ce que les contribuables désiraient savoir Messieurs. Avec ces précisions les payeurs de taxes savent ou aller.
    Comme je l'ai déja dis les gens ne sont pas contre cette réfection qui en a grandement besoin. Maintenant c'est à nous de décider si on est pour ou contre le projet.

    René Lapointe - 2017-03-08 21:38