Publicité
8 mars 2017 - 10:32

Steven Blaney plaide pour le transfert des entreprises agricoles

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, s'est lancé dans la course à la succession de Stephen Harper à la direction du Parti conservateur du Canada. Il était de passage à Rivière-du-Loup le 8 mars pour présenter son plan en matière de transfert d'entreprises familiales, notamment en agriculture.

Selon lui, le modèle agricole est menacé par les mesures du gouvernement libéral en matière de fiscalité. «L'agriculture est un pilier de l'économie régionale. Je salue l'initiative du député néodémocrate Guy Caron qui a amené un projet de loi privé (NDLR: le projet de loi C-274) pour faciliter le transfert des entreprises familiales. Malheureusement, il a été rejeté en deuxième lecture par le vote de députés libéraux», a expliqué M. Blaney.

Dans un premier budget d'un gouvernement conservateur dont il serait le chef, Steven Blaney s'engage à modifier la Loi sur l'impôt pour favoriser le transfert d'entreprises familiales. Les vendeurs et acheteurs auront les mêmes privilèges que s'ils vendaient leur entreprise à une personne à l'extérieur de leur famille.

Le candidat à la direction du Parti conservateur du Canada estime que le prochain chef devra s'exprimer en français et pouvoir comprendre pleinement le Québec et ses réalités. Le Québec comprend 78 des 338 circonscriptions électorales du Canada.

COMMERCE AVEC LES ÉTATS-UNIS

Steven Blaney croit également qu'il faudra que le Canada se rapproche de la cible fixée par l'OTAN de 2% du PIB en dépenses militaires afin d'ouvrir la discussion avec les États-Unis concernant le commerce aux frontières. «Nous avons une capacité militaire déficiente, il faut se donner les moyens de nos ambitions», commente celui qui était ministre de la Sécurité publique, sous le gouvernement de Stephen Harper, en 2013. L'élection du nouveau président Donald Trump renforce, selon lui, cette logique.

Il fait un lien entre le commerce, comprenant l'exportation du bois d'oeuvre vers les États-Unis et la puissance de la défense nationale du Canada. «Si l'on démontre que nous sommes un partenaire sérieux en défense, les États-Unis seront plus ouverts. Il faut se faire respecter», ajoute-t-il. Le gouvernement du Canada évalue que les dépenses en 2016-2017 devraient être à peu près les mêmes qu’en 2015-2016, soit 19,7 milliards de dollars. Ce montant représente environ 1% du PIB du Canada.

La course à la succession de Stephen Harper compte 13 candidats officiels : Chris Alexander, Maxime Bernier, Steven Blaney, Michael Chong, Kellie Leitch, Pierre Lemieux, Deepak Obhrai, Kevin O’Leary, Erin O’Toole, Rick Peterson, Lisa Raitt, Andrew Saxton, Andrew Scheer et Brad Trost. L'élection aura lieu le 27 mai prochain.

 

Publicité

Commentez cet article