Publicité
5 mars 2017 - 06:31

La campagne de sociofinancement pour la Route des épaves se poursuit

Lancée le 28 janvier dernier sur la plateforme Haricot, la campagne de sociofinancement pour la Route des épaves du Bas-Saint-Laurent a atteint 30 % de son objectif de 10 000 $.

L’OSBL Les Explorateurs Sous- Marins du Saint-Laurent a sélectionné́ cinq épaves (Germanicus, Frederike. C-2, Atlas Scow No. 1, NCSM Nipigon et Empress of Ireland) situées au Bas-Saint-Laurent pour constituer la première phase de la Route des épaves du Bas-Saint-Laurent. «Nous voulons, entre autres, relancer la carrière du récif artificiel NCSM Nipigon, sabordé en 2003 et faire connaitre davantage les autres épaves de la région», précise le chasseur d’épaves. Le lancement de ce projet unique au Québec est prévu à l’été́ 2017.

CAMPAGNE

Les contributeurs peuvent soutenir le projet via la plateforme de sociofinancement haricot.ca et suivre la progression du projet sur la page Facebook Les Explorateurs Sous- Marins du Saint-Laurent. Les plongeurs ont la chance de plonger avec des membres de l’équipe de la série Chasseurs d’épaves et par le fait même, contribuer à la réussite de ce projet destiné à la communauté́ des plongeurs. Le chandail officiel de la Route des épaves du Bas-Saint-Laurent est disponible seulement durant la campagne de sociofinancement.

PARTENAIRES

Les Explorateurs Sous-Marins du Saint-Laurent tiennent à remercier les partenaires majeurs du projet : le Motel et Resto de la Mer, la Municipalité́ de Sainte-Luce, l’Institut maritime du Québec - IMQ (centre de formation en plongée professionnelle), la Ville de Rimouski, la Fédération Québécoise des Activités Subaquatiques (FQAS), le gouvernement du Québec, la MRC de La Mitis et le Centre Interdisciplinaire de Développement en Cartographie des Océans (CIDCO).

Les bouées de l'Empress of Ireland ont été́ achetées grâce au soutien financier du gouvernement du Québec et de la MRC de La Mitis dans le cadre de l’Entente de développement culturel.

 

Publicité

Commentez cet article