Publicité
9 février 2017 - 06:56 | Mis à jour : 10:43

Baisse démographique au Bas-Saint-Laurent : le KRTB n’est pas épargné

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin
Toutes les réactions 1

Si la population canadienne a franchi le cap des 35 millions d'habitants, les données dévoilées mercredi par Statistiques Canada concernant son dernier recensement démontrent que le Bas-Saint-Laurent est l’une des trois seules régions du Québec à voir sa population diminuer. Le KRTB ne fait pas exception.

Pour l’ensemble du Bas-Saint-Laurent, Statistiques Canada enregistre ainsi une baisse de 1,3 %. Au KRTB, les MRC des Basques et du Témiscouata sont les plus durement touchées avec une baisse démographique de 4,9 %. Le Kamouraska connait une baisse de 1,9 %. De son côté, la MRC de Rivière-du-Loup fait un peu mieux en enregistrant une diminution de 1,2 %.

BASQUES

Du côté des municipalités, aucune de la MRC des Basques n’enregistre de hausse; toutes sans exception ont connu une diminution. Trois-Pistoles fait face à une baisse de 6,1 % pour 3 246 résidents alors que sa voisine, Saint-Jean-de-Dieu, s’en tire avec une perte de 0,6 % pour une population de 1 596. Saint-Guy, petite localité qui fait face à un important problème de dévitalisation, enregistre une baisse de 40,7 % avec une population de 54 résidents. (Les autres municipalités de la MRC sont présentées dans les tableaux plus bas.)

RIVIÈRE-DU-LOUP

Dans la MRC de Rivière-du-Loup, Saint-Hubert (3,6 %), Saint-Antonin (0,5 %), Saint-Modeste (3 %), et Rivière-du-Loup (0,3 %) sont les seules municipalités à connaitre une hausse. La ville-centre compte maintenant 19 507 résidents, soit une augmentation de 60 personnes depuis 2011. À titre indicatif, la Ville de Rimouski affiche une croissance de 3,8 % de sa population avec 48 664 résidents.

Parmi les municipalités en décroissance, notons Saint-Cyprien (8,3 %), Saint-Paul-de-la-Croix (15,8 %), L’Isle-Verte (11,9 %) et Cacouna (7 %). Les insulaires sont aussi plus rares sur l’Île Verte, alors que la baisse à Notre-Dame-des-Sept-Douleurs est de 26,5 %.

MRC DE TÉMISCOUATA

Dans la MRC de Témiscouata, quelques municipalités tirent toutefois leur épingle du jeu. C’est le cas de Packington qui voit sa population augmenter de 1,3 %, d’Auclair avec une hausse 0,9 %, de Saint-Pierre-de-Lamy avec une croissance de 4,5 % et finalement de Saint-Athanase qui enregistre une augmentation démographique de 5,3 %.

Dans les moins, les municipalités de Dégelis avec 6,2 % (pour une population de 2 863 personnes), Témiscouata-sur-le-Lac avec 3,6 % (4 910 résidents) et Pohénégamook (2 582 résidents) ont toutes vu leur population diminuer entre 2011 et 2016.

MRC DE KAMOURASKA

Au Kamouraska, Saint-Alexandre poursuit sa croissance avec une hausse de population marquée de 2,9 %. Sa voisine, Saint-André, n’est pas en reste avec 1,1 %. Parmi les municipalités ayant enregistré une baisse, on retrouve Saint-Pascal avec 0,6 % et La Pocatière avec 3,4 % de moins de population.

L’ensemble de la Belle Province enregistre une hausse de 3,3 % portant ainsi la population du Québec à 8 164 361 personnes. La population du Bas-Saint-Laurent est maintenant de 197 385 personnes.

Cette décroissance démographique n’aide en rien les entreprises de la région déjà aux prises avec un manque criant de main-d’oeuvre. Elle pourrait aussi avoir un impact sur le financement de certains services.

Voici les municipalités du KRTB par MRC.

MRC des Basques

Saint-Clément

-7,8

Saint-Jean-de-Dieu

-0,6

Sainte-Rita

-1,9

Saint-Guy

-40,7

Saint-Médard

-5,9

Sainte-Françoise

-3,3

Saint-Éloi

-8,0

Trois-Pistoles

-6,1

Notre-Dame-des-Neiges

-3,9

Saint-Mathieu-de-Rioux

-5,8

Saint-Simon

-2,7

 

MRC de Rivière-du-Loup

Saint-Cyprien

-8,3

Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup

3,6

Saint-Antonin

0,5

Saint-Modeste

3,0

Saint-François-Xavier-de-Viger

-4,3

Saint-Épiphane

-2,6

Saint-Paul-de-la-Croix

-15,8

L'Isle-Verte

-11,9

Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

-26,5

Cacouna

-7,0

Saint-Arsène

-1,8

Rivière-du-Loup

0,3

Notre-Dame-du-Portage

-3,5

 

MRC du Témiscouata

Dégelis

-6,2

Saint-Jean-de-la-Lande

-20,0

Packington

1,3

Saint-Marc-du-Lac-Long

-9,8

Rivière-Bleue

-5,3

Saint-Eusèbe, Paroisse

-3,4

Saint-Juste-du-Lac

-4,1

Auclair

0,9

Lejeune

-8,4

Biencourt

-8,3

Lac-des-Aigles

-7,1

Saint-Michel-du-Squatec

-5,0

Témiscouata-sur-le-Lac

-3,6

Saint-Pierre-de-Lamy

4,5

Saint-Louis-du-Ha! Ha!

-2,0

Saint-Elzéar-de-Témiscouata

-6,4

Saint-Honoré-de-Témiscouata

-5,0

Pohénégamook

-6,8

Saint-Athanase

5,3

 

MRC de Kamouraska

Mont-Carmel

-0,8

Saint-Bruno-de-Kamouraska

1,3

Saint-Pascal

-0,6

Sainte-Hélène-de-Kamouraska

0,8

Saint-Joseph-de-Kamouraska

-6,5

Saint-Alexandre-de-Kamouraska

2,9

Saint-André

1,1

Saint-Germain

2,1

Kamouraska

4,6

Saint-Denis-De La Bouteillerie

2,8

Saint-Philippe-de-Néri

-4,1

Rivière-Ouelle

-8,3

Saint-Pacôme

-3,6

Saint-Gabriel-Lalemant

-10,4

Saint-Onésime-d'Ixworth

0,2

La Pocatière

-3,4

Sainte-Anne-de-la-Pocatière

-4,7

Picard, Non organisé

100,0

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Commentaires sur le Kamouraska, qui l'aurait prédit, 6 des 8 municipalités du secteur immédiat de Saint-Pascal sont en augmentation (Ste-Hélène, St-Bruno, St-Denis, St-Germain, Mont-Carmel et Kamouraska). Seules les mun. de St-Philippe et la ville de St-Pascal (presque stable) baissent. On reconnait le dynamisme économique actuel de cette partie du Kamouraska et p-ê une influence éloignée de Rivière-du-Loup.

    Au contraire, les 5 des 6 municipalités du secteur de La Pocatière subissent des baisses marquées (Riv. Ouelle, St-Pacôme,, St-Gabriel, Ste-Anne et La Poc.). Seules St-Onésime, quasi stable, échappent à l'hémorragie.

    Quand on connait les pocatois, il y en a qui doivent digérer de travers...


    Tiguidou - 2017-02-09 20:24