Publicité
23 janvier 2017 - 14:51

Frank Malenfant quitte Citoyens au pouvoir

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

Frank Malenfant, ancien chef et candidat du Parti des sans parti, devenu Citoyens au pouvoir, quitte la formation politique qu’il représentait aux côtés du syndicaliste Bernard Gauthier. M. Malenfant en a fait l’annonce via sa page Facebook dans un texte où il explique qu’il lui est impossible d’aller à l’encontre de ses convictions.

«Ma confiance en la capacité qu’avait notre extraordinaire équipe de développer une culture d’ouverture d’esprit et de délibération démocratique, jusqu’à la mise sur pied d’une Assemblée Constituante citoyenne tirée au sort, n’est plus, et je ne peux pas tolérer d’être le co-porte-parole d’un nouveau message irrespectueux qui m’oblige à trahir le message central sur lequel j’ai bâti la confiance des citoyens depuis plus de trois ans», peut-on lire.

Quant à Bernard Gauthier, co-porte-parole de Citoyens au pouvoir, M. Malenfant a précisé que son départ n’est pas directement lié à son arrivée. «Malgré certains propos qui ont fait beaucoup parler, j’ai découvert en Bernard un homme humble et dédié qui veut vraiment se mettre au service de son monde. J’ai du respect pour cet homme courtois et bien intentionné qui aurait certainement pu devenir mon ami.»

Toutefois, il semblerait que cette arrivée hautement médiatisée n’ait pas été sans heurts. Dans sa missive, Frank Malenfant admet que des «transformations inattendues» au sein du parti ont mené au départ de deux collaborateurs de longue date, Sylvie Drolet et Richard Gauthier.

«J’ai aussi reçu les messages de plusieurs membres initiaux du parti qui ne pouvaient plus s’associer à notre message. Le climat n’étant plus celui que je décris comme celui d’une démocratie, et l’égalité politique de tous les Québécois n’étant plus garantis, car le pouvoir d’un discours populiste antiintellectuel a fait perdre de vue la fin au profit des moyens, je n’avais plus le pouvoir de remettre l’intérêt de nos membres démocrates et proconstituantes au premier plan.»

Lors de son passage remarqué à Tout le monde en parle diffusée le dimanche 15 janvier sur les ondes de la SRC, Bernard Gauthier avait insisté pour dire qu’il n’était pas le parti Citoyens au pouvoir, mais un porte-parole. Toutefois, ce sont ces propos sur l’immigration et les femmes qui avaient enflammé les réseaux sociaux.

 

Publicité

Commentez cet article