Publicité
20 janvier 2017 - 09:05 | Mis à jour : 09:47

L'Isle-Verte adopte finalement son budget

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

L'Isle-Verte a adopté de justesse son budget pour l'année 2017, à 4 votes contre 3 lors de la séance du 19 janvier. La Municipalité est allée puiser 26 471 $ dans ses surplus accumulés afin de présenter un dossier équilibré à ses citoyens.

Le 19 décembre, les conseillers s'étaient opposés à l'adoption du budget, demandant à la municipalité de L'Isle-Verte et au directeur général, Guy Bérubé, de refaire ses devoirs. Il prévoyait alors de puiser un montant de 105 000$ dans les surplus accumulés pour l'équilibrer.

«La révision de richesse foncière est arrivée dans l'intervalle et nous a permis d'aller chercher des montants supplémentaires. Nous avons eu deux rencontres de travail pour passer au peigne fin l'ensemble des postes budgétaires, et voir où on pourrait en enlever», explique la mairesse Ursule Thériault.

Cette révision a fait augmenter le taux de taxation de 6 cents du 100$ d’évaluation, permettant à la Municipalité de dégager des revenus supplémentaires. «Il faut maintenir le taux de taxation à un niveau acceptable. Si nous n’avons pas été chercher de l’argent dans les réserves pour l’injecter, la hausse aurait été d’environ 9 sous du 100$ d’évaluation», estime Mme Thériault.

De plus, L’Isle-Verte a fait tripler son budget accordé au développement et à la promotion, passant de 55 600$ à 150 666$, une hausse plus de 95 000$. Il servira notamment à défrayer les couts de nombreux projets mis en branle au cours des dernières années, dont le développement de l’éco-quartier, la planification d’initiatives touristiques, et l’affichage de la Municipalité sur l’autoroute 20. «Ce montant comprend les dépenses liées à des honoraires de biologistes et d’urbanistes, afin d’évaluer la teneur des terrains pour la construction d’un nouveau quartier résidentiel», précise Ursule Thériault.

Les trois conseillers qui se sont opposés à l’adoption du budget révisés sont François Filion, Guillaume Potvin et Stéphane Dumont. Ils ont déploré entre autres le montant de 50 000$ prévu par la Municipalité pour payer les couts reliés au litige opposant L’Isle-Verte à la MRC de Rivière-du-Loup concernant l’entente de service incendie.

Ursule Thériault entame ainsi sa dernière année de mandat en tant que mairesse de L’Isle-Verte, et ne compte pas briguer de nouveau mandat lors des élections à l’automne prochain.

Publicité

Commentez cet article