Publicité
28 janvier 2017 - 07:04

Christiane Plamondon et Cindy Rivard sur le comité d’investissement régional de Femmessor

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Femmessor Québec a nommé ses membres au sein du comité d’investissement régional du Fonds femmes entrepreneures FQ S.E.C pour la région du Bas-Saint-Laurent. Il s’agit de Christiane Plamondon, Conseillère en santé et sécurité au travail de Cacouna, Cindy Rivard des entreprises Oyez Communication et Maltbroue de Témiscouata-sur-le-Lac et Isabelle Fournier de Service de gestion personnalisée Isabelle Fournier de Rimouski.

La mise en place de comités régionaux fait suite au lancement du Fonds de 19 millions de dollars annoncé le 16 septembre dernier. «Cet investissement permettra d’accompagner deux fois plus de femmes entrepreneures dans leurs projets de démarrage, de croissance ou de relève d’entreprise», a déclaré Nathaly Riverin, présidente et chef de la direction de Femmessor Québec.

«Je suis fière de faire partie de ce comité. C’est une belle façon d’aider les femmes à aller plus loin en affaires. Nous aurons notamment à rencontrer et à aider des entrepreneures dans la présentation de leur projet», a commenté Cindy Rivard. «C’est valorisant, ça veut dire que mes connaissances comme entrepreneure au cours des huit dernières années sont considérées. De beaux projets seront présentés, c’est motivant de voir d’autres femmes en affaires. De plus, les trois membres du comité apportent une complémentarité, trois regards différents pour prendre connaissance des dossiers», a souligné Christiane Plamondon.

Femmessor Québec dispose donc d’un fonds pour les entrepreneures de 19 millions de dollars. La capitalisation comprend : un investissement de 8 M$ provenant du Fonds de développement économique par l’entremise d’Investissement Québec, une somme de 8 M$ investie par Fondaction, le fonds de développement de la Confédération des syndicats nationaux pour la coopération et l’emploi, ainsi qu’un investissement de 3 M$ versé par l’organisme Femmessor Québec.

En plus de ses membres provenant de la région, le comité d’investissement régional de Femmessor Québec comprendra des représentantes provinciales. Ensemble, elles auront à déterminer les projets de 70 000 $ et moins qui seront retenus. Pour les projets de plus de 70 000 $, c’est un comité provincial qui tranchera.

DES CRITÈRES REVUS

Depuis 2003, plus de 900 000 $ ont été investis dans 60 projets d’entrepreneures de la région du Bas-Saint-Laurent. Pour ce nouveau fonds de Femmessor, les critères d’admissibilité ont été revus. «Auparavant pour bénéficier du soutien financier de Femmessor, les entrepreneures devaient avoir 51% et plus des actions de leur entreprise, maintenant c’est un minimum de 25% avec un poste décisionnel et stratégique dans l’entreprise», a expliqué Caroline Roy, directrice régionale. Celle-ci se déplace sur tout le territoire du Bas-Saint-Laurent pour rencontrer les femmes d’affaires qui ont des projets de création ou d’expansion d’entreprise. «Un autre changement, les montants accordés vont de 20 000 $ à 150 000 $, comparativement à un maximum de 35 000 $ auparavant», a précisé Mme Roy. Pour les projets de démarrage d’entreprise, le maximum est de 50 000 $.

Rappelons que Maryse Rancourt, propriétaire de l’agence de création graphique Tactic design de Rivière-du-Loup, fait partie des 12 membres du conseil d’administration de Femmessor Québec. Notons aussi qu’un autre programme de financement est disponible pour les femmes d’affaires, soit de capital action pour un projet de croissance d’une entreprise de trois ans et plus.

Publicité

Commentez cet article