Publicité
19 janvier 2017 - 11:23

Le salaire minimum atteindra 11,25 $ l'heure en mai

Info Dimanche

Par Info Dimanche, web@infodimanche.com

Toutes les réactions 3

Le gouvernement du Québec a annoncé le 19 janvier une hausse de 0,50 $ du taux général du salaire minimum, qui atteindra 11,25 $ l'heure à compter du 1er mai 2017, ainsi qu'une hausse progressive du salaire minimum sur quatre ans, qui permettra d'atteindre, en 2020, un ratio équivalant à 50 % du salaire horaire moyen, sans l'excéder.

«La progressivité et la prévisibilité de la hausse permettront au gouvernement du Québec de bonifier le pouvoir d'achat des salariés, tout en respectant la capacité de payer des entreprises québécoises. Il est également à noter que, dès cette année, 350 600 salariés bénéficieront d'une hausse du salaire minimum de 0,50 $, soit la plus grande hausse depuis 2010. La fixation du taux du salaire minimum fera toujours l'objet de décisions annuelles, pour s'ajuster à l'évolution de l'économie québécoise», a expliqué la ministre responsable du Travail, Dominique Vien.

Depuis 2002, la cible retenue pour le salaire minimum correspondait à un ratio variant de 0,45 à 0,47 du salaire horaire moyen. Ce ratio augmentera graduellement afin d'atteindre 0,50 en 2020. Selon les prévisions, le taux général du salaire minimum serait alors de l'ordre de 12,45 $ l'heure.

À compter du 1er mai 2017, le taux du salaire minimum payable aux salariés au pourboire passera quant à lui à 9,45 $ l'heure (+ 0,25 $). Le taux du salaire minimum des cueilleurs de framboises passera à 3,33 $ du kilogramme (+ 0,15 $) et celui des cueilleurs de fraises à 0,89 $ du kilogramme (+ 0,04 $). Enfin, le taux payable à certains salariés de l'industrie du vêtement sera porté à 11,25 $.

Le salaire minimum payable à un salarié au pourboire augmenterait comme suit d'ici 2020 :

  • 0,25 $ en 2017, pour atteindre 9,45 $;
  • 0,20 $ en 2018, pour atteindre 9,65 $;
  • 0,15 $ en 2019, pour atteindre 9,80 $;
  • 0,15 $ en 2020, pour atteindre 9,95 $.

 
À terme, l'écart entre le taux général et le taux à pourboire atteindrait 20 %.
 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • @Bérard

    limité les salaires ne changera rien. les ultra riches ne sont pas salariés. Si tu limites les salaires des riches, il est faux de croire que l'argent va aller aux pauvres, si tu limites les salaires des riches, l'argent ira aux ultra riches qui sont actionnaires

    Jo Blow - 2017-01-20 09:33
  • A quand le salaire MAXIMUM ??

    Quand on pense que les plus grands dirigeants d'entreprises empochent dès la première avant-midi du retour au travail en janvier l'équivalent du salaire annuel du travailleur payé 50,000 $

    Que penser de tous nos (BONS)... médecins payés 12% trop cher et qui nous coûtent 7 milliards par an.

    Et que dire de ces membres des conseils municipaux qui se votent des
    augmentations de salaire dépassant la hausse du coût de la vie ?

    La livre de beurre est pourtant le même prix pour tous !

    Cette ridicule augmentation ne compense même pas les différentes
    hausse a la consommation = hydro, prix de l'essence, panier d'épicerie
    etc.

    Jadis, ont achetait les esclaves et depuis, ont les louent...


    Le gros Bérard de la BN - 2017-01-19 19:22
  • en espérant que personne va perdre de job a cause que des entreprises vont devoir couper dans les postes ou carrément devoir fermer les portes .... n'oublions pas que la cotisation de l'employeur à la RRQ à augmenter cette année, ça fait plusieurs bouchées à prendre pour plusieurs PME et meme si ça fait une bonne nouvelle pour les familles à faibles revenus .... leur cout de la vie sera augmenté si pour contrer la fermeture les entreprises hausses leurs prix. Je suis quand meme d'avis qu'il faut une progression mais la bouchée est grande.

    Karoumba - 2017-01-19 16:32