Publicité
19 janvier 2017 - 06:04

L’Héritage 1 en quête d’une nouvelle dose d’amour

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La Compagnie de Navigation des Basques a l’objectif de continuer d’améliorer l’Héritage 1, qui fait la traversée entre Trois-Pistoles et les Escoumins. Pour ce faire, elle espère obtenir d’ici le début mars la confirmation qu’elle recevra une aide financière de 150 000 du gouvernement libéral sur un projet d’amélioration de 302 000 $.

«Le bateau a manqué beaucoup d’amour dans les dernières années. Il n’est plus une jeunesse, alors il y a quelques mois, en sachant que nous pouvions faire une demande auprès de la Stratégie maritime, nous nous sommes lancés. Les besoins ne sont pas urgents, mais ils sont nécessaires», a expliqué la directrice générale de la Compagnie, Patricia Russell.

Concrètement, les améliorations souhaitées concernent notamment la timonerie (cartes, GPS, radars), la ventilation de la salle des machines et le système électrique dans le restaurant. Des travaux sur les hélices sont aussi à l’ordre du jour.

«Les résultats de la dernière saison ont été très positives et c’est une belle opportunité de continuer d’améliorer le navire. Une partie de l’équipement est actuellement désuète, alors nous souhaitons la remplacer par du neuf pour le bien de nos employés et de notre clientèle», a-t-elle ajouté.

MOTEURS

Il y a bientôt un an, l’Héritage 1 avait bénéficié de l'installation de moteurs (2) et de transmissions neuves. Un projet de 718 000 $ dans lequel le gouvernement avait contribué à la hauteur de 300 000 $. Le reste du montant a été assumé par la Caisse Desjardins de l'Héritage des Basques, ainsi que le CLD et la SADC de Trois-Pistoles.

La facture finale avait toutefois été bien plus élevée que prévu. Une situation qui ne se reproduira pas cette fois, estime Mme Russell. «Dans ce cas-ci, ce sont surtout de petits achats, alors nous ne devrions pas avoir de mauvaises surprises à la fin. Nous avons bien fait nos devoirs», assure-t-elle.

La Compagnie de Navigation des Basques espère donc une réponse du gouvernement avant le début mars, puisqu’elle souhaite que les travaux soient réalisés avant la prochaine saison touristique. Dans le cas où la Stratégie maritime ne lui fournirait qu’une partie de l’aide financière demandée, elle compte réévaluer ses priorités et peut-être remettre à plus tard certaines améliorations. 

 

Publicité

Commentez cet article