Publicité
16 janvier 2017 - 06:45

Le maire Jean-Pierre Rioux voit de belles choses en 2017

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 6

Le maire de la Ville de Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux, a déjà plusieurs dossiers sur son bureau. Certains projets sont en marche comme un parc industriel régional éclaté dans la MRC des Basques tandis que d’autres seront annoncés dans les prochaines semaines et les prochains mois.

«Nous aurons une conférence de presse d’ici quelques semaines au cours de laquelle nous annoncerons l’implantation d’une entreprise dans le motel industriel», a mentionné M. Rioux. Ce projet, comme le parc industriel, est piloté par la Municipalité de Notre-Dame-des-Neiges et la Ville de Trois-Pistoles.

Le développement industriel du territoire des Basques a d’ailleurs connu un nouvel engouement lorsque 10 des 11 municipalités de la MRC ont adhéré au concept de parc industriel régional éclaté. Il existe un deuxième parc industriel dans cette MRC, soit à Saint-Jean-de-Dieu. Si une municipalité n’a pas les éléments pour accueillir une entreprise en raison de demandes spécifiques, elle pourra être dirigée vers un autre site. «Si une entreprise est intéressée à s’installer sur notre territoire, c’est toute la MRC des Basques qui en profitera», a souligné le maire de Trois-Pistoles. Notons qu’un autre projet est en développement dans le secteur du bois.

COLLABORATION MUNICIPALE

La Municipalité de Notre-Dame-des-Neiges et la Ville de Trois-Pistoles ne collaborent pas seulement dans le parc industriel. Depuis le 1er janvier, les résidents de Notre-Dame-des-Neiges, qui utilisent les services de la bibliothèque municipale, n’auront plus à défrayer des couts d’abonnement. Les deux conseils municipaux ont signé une entente de 5 ans pour laquelle Notre-Dame-des-Neiges versera un montant de 20 000 $ annuellement. Au cours des deux dernières années, les abonnements des résidents de Notre-Dame-des-Neiges étaient remboursés à l’unité par leur municipalité. «Les familles qui ont moins d’argent pourront ainsi avoir accès à la bibliothèque librement», a souligné le maire de Trois-Pistoles.

LE TRAVERSIER

À chaque année, des travaux d’entretien et de nouveaux équipements sont nécessaires pour maintenir la qualité du service de traversier entre Trois-Pistoles et Les Escoumins. Le conseil d’administration de la Compagnie de Navigation des Basques a demandé à nouveau cette année une aide financière dans le cadre de la Stratégie maritime du gouvernement du Québec. La demande est de l’ordre de 150 000 $ sur un projet de 302 000 $ pour ces travaux de modernisation de différents instruments du navire l’Héritage 1. De plus, Trois-Pistoles souhaite toujours que la Société des Traversiers du Québec reconnaisse le service offert dans la ville des Basques comme étant une Service intermédiaire des services de traversiers.

AUTRES DOSSIERS

Le développement de l’hébergement touristique de même que des commerces et services retiendra également l’attention de Jean-Pierre Rioux en 2017. La Ville épaulera aussi l’Éveil des Basques dans son projet de résidence adaptée de 14 logements évaluée à plus de 3,5 millions de dollars. «Nous avons de beaux dossiers, 2017 s’annonce intéressante», a conclu M. Rioux.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • il vous a dit qu'une station d'essence ouvrirait aux quatres coins?

    Autoroute 20 - 2017-01-18 05:15
  • @ Autoroute 20;
    je crois fermement que vous aussi, vous êtes en train de vous désagréger, à la différence près que vous, c'est du haut vers le bas :-)

    honnn - 2017-01-17 17:55
  • @honnn. Oui effectivement la population de st jean de renouvelle , pAS aussi vite qu'on l'espererait.... en 1960: 3000 habitants peuplaient cette municipalité suis Vu fondre sa population autour de 1700 malheureusement
    Cependant la saignée semble un peu plus contrôlée mais bon. C'est pire bien ailleurs
    Il faut reprendre le bâton du pèlerin de nos ancêtres et amener le développement économique. Amener des usines... Ça st jean de dieu la compris bien vite et a mis en place une structure invitante! Cependant on ne peut pas tout fsire seul
    On ne peut répéter les erreurs du passé ( souvenez vous que Bombardier songeait d'établir à trois pistoles autrefois msis ils ont préférer lever le nez sur cette mega usine ! Voilà ils se sont établi à lapocatiere. On en serait pas une MRC aussi pauvre sujourdhui si la ville mère avait fsit ses devoirs autrefois!!!!
    Ville mère...???? Perdra surement son titre un jour ....

    As - 2017-01-17 15:39
  • il vous a dit q'un ou des pilliers du pont de Toben ce désagrègeais ?

    Autoroute 20 - 2017-01-17 11:53
  • À toutes les fois que je vais à St-Jean de Dieu,
    je suis étonné par l'activité qui y règne;
    plein de gens sur la rue, des jeunes en particulier,
    le vieux pick-up de la municipalité me fait toujours sourire, surtout lorsque l'on voit le parc automobile derrière l'hôtel de Ville de 3-P et la machinerie de la Ville, on lésine pas su la dépense... Ceci étant dit, l'effervescence qui se dégage de ce village me plaît et je la retrouve peu importe le jour de la semaine, am ou pm! L'été, même après souper, ça grouille de partout!
    Une scène que je n'ai pas vu dans la ville Reine depuis fort longtemps...pas pour rien qu'un moment donné, on avait même 2 festivals d'été pratiquement en même temps, ça en dit long!

    honnn - 2017-01-17 11:42
  • Parc industriel à St -Jean -de-Dieu.... ha c'est bon. Petite ville ira loin!!!

    Denis - 2017-01-17 01:23