Publicité
12 janvier 2017 - 07:41

Transfert vers les GMF: Les représentants de la CSN se disent inquiets

Toutes les réactions 1

Les représentants du (CSN) Syndicat des technicien-nes et des professionnel-les du CISSSBSL ont appris hier les modalités qui encadreraient de nouveaux transferts vers les Groupes de médecine familiales et se montrent inquiets quant aux impacts sur les services dans la région.

Rappelons que ces transferts sont rendus obligatoires par une circulaire ministérielle qui oblige le transfert d’un certain ratio de personnel en fonction du nombre de patients inscrits au GMF. « La situation est hautement préoccupante car ce n’est pas le CISSS qui procède à l’évaluation du nombre de ressources requise, ni à la spécialisation de celle-ci. Cela risque d’ameneur une importante disparité en région. Dans certaines MRC, des services seront dispensés au GMF alors que dans d’autres, ils seront dispensés par le CLSC. Tout le monde n’étant pas inscrit en dans un GMF, cela risque de complexifier la dispensation des services » s’inquiète Vincent Couture, porte-parole du syndicat.

Le syndicat déplore que la presque totalité des transferts devra être complétée si rapidement. « Le CISSS n’a pas le choix, le ministre oblige que ces transferts soient complétés au 31 mars, coûte que coûte. Les postes délocalisés ne font plus partie des services du CLSC, on ne connait aucunement les impacts sur les populations vulnérables, sur l’offre de services en CLSC, sur les listes d’attentes. Tout ça se fait sans aucune forme de projet pilote. Cela sent beaucoup trop l’improvisation, un moratoire est toujours justifié » de poursuivre monsieur Couture.

Rappelons qu’en juin, la Confédération des syndicats nationaux a présenté à l’Assemblée nationale une pétition signée par près de 10 000 personnes en quelques semaines, réclamant un moratoire immédiat sur les transferts de professionnel-les des CLSC vers les Groupes de médecine de famille (GMF), des entités à but lucratif. Pour le syndicat, ces transferts mettent à mal les CLSC et nous éloignent de l’objectif que tout le monde devrait partager, soit d’assurer à toute la population un accès universel à des services sociaux de qualité dans leur communauté.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bon, enfin.
    On vient de réaliser le brouhaha que fait le Dr Barrette dans son ministère. Va-t-on enfin comprendre qu'il est plus que temps de changer ces libéraux qui foutent le b..... dans la province. La médecine doit accommoder les patients...pas les administrateurs cousus d'or.

    Has been better - 2017-01-12 19:20