Publicité
7 janvier 2017 - 14:03

Sécurité des motoneigistes : la FCMQ et la SQ partenaires

Pour la saison 2016-2017, la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) et la Sûreté du Québec (SQ) poursuivent leur partenariat afin d'accroître la sécurité sur les sentiers de motoneige en territoire québécois.

Les patrouilleurs de la SQ sensibiliseront, entre autres, la communauté des motoneigistes au respect de la limite de vitesse, au respect des arrêts obligatoires aux croisements des sentiers et des chemins publics et à la capacité de conduite affaiblie par l'alcool ou la drogue ou une combinaison des deux.

OPÉRATIONS NATIONALES

Une opération nationale organisée par la SQ avec la FCMQ sera déployée du 6 au 8 janvier 2017 ciblant les comportements à risque et une opération nationale sera mise en place les 21 et 22 janvier dans le cadre de la fin de semaine «Portes ouvertes sur les sentiers de motoneige» de la FCMQ.

Lors de ces deux opérations, la SQ prévoit plus de 220 sorties de patrouille visant les motoneigistes à travers la province.

AUTRE ÉVÈNEMENT

Dans le cadre de la «Semaine internationale de la sécurité à motoneige», du 21 au 29 janvier,  la SQ et les agents de la FCMQ seront présents en plus grand nombre dans les sentiers, les relais et les endroits licenciés de manière à dispenser des conseils de sécurité. Voici quelques conseils à appliquer : 

  • Inviter les motoneigistes à la prudence près des plans d'eau ;
  • Sensibiliser les motoneigistes à respecter la signalisation aux croisements de sentiers
  • Sensibiliser les motoneigistes à circuler dans la bonne voie
  • Vérifier l'état des sentiers tout au long de la saison via le site Internet de la FCMQ (www.fcmq.qc.ca), leur page Facebook ou leur application mobile iMotoneige.

Chaque année, la FCMQ offre une formation de pointe aux patrouilleurs de clubs, ainsi qu'à ses patrouilleurs provinciaux. Elle s'assure ainsi que les 1 200 patrouilleurs bénévoles aient toutes les connaissances et la compétence nécessaire pour veiller sur la sécurité des usagers. Au Québec, c'est plus de 90 000 amateurs qui sillonnent le réseau de 33 000 km de sentiers interconnectés. La pérennité de l'activité passe avant tout par la sécurité des usagers.

Publicité

Commentez cet article