Publicité
29 décembre 2016 - 15:31

Ouvrir son cœur à la différence

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

À l’école Joly de Rivière-du-Loup, la fierté d’être s’affiche. Elle s’expose même en photos dans lesquelles les élèves d’une classe toute spéciale font fi de leurs différences et démontrent à quel point ceux-ci sont synonymes de beauté et de courage. Jamais ces corridors n’ont eu si belle allure.

Réalisé dans les derniers mois avec la collaboration et la sensibilité du photographe Patric Nadeau et de la graphiste Isabelle Ouellet, le projet visuel met en scène la classe d’adaptation scolaire de l’école qui encadre des élèves avec de lourds problèmes d’apprentissage. Neuf modèles sont ainsi immortalisés d'une façon qui leur permet de briller.

«L’objectif est de sensibiliser les élèves de l’école à la différence et à la réalisation de leurs rêves. Pour les modèles eux-mêmes, c’est aussi bénéfique pour leur estime de soi», a commenté l’enseignante du groupe et instigatrice, Joanie Cayouette.

Sur les affiches, les élèves ont les yeux étincelants et le sourire géant. Leur photo est accompagnée d’une phrase laissant place à la réflexion. «Le sourire est la clé magique qui ouvre bien des coeurs» et «Nous sommes tous des étoiles, il nous suffit seulement d’apprendre à briller», peut-on notamment y lire.

L’idée, sur laquelle ont aussi planché l’éducatrice spécialisée Guylaine Lavoie et la préposée aux élèves handicapés, Mélanie Morin, a fait l’unanimité dans l’école. Pour la direction, le projet est porteur d’un message important.

«C’est exceptionnel parce que ça met en valeur ces enfants, mais aussi parce qu’il y a une réflexion qui est créée auprès des autres élèves. C’est mobilisateur (…) Il y a des enfants dans ce groupe qui fréquentent l’école depuis trois ans, et puis quand on regarde les sourires captés par le photographe, on se dit que c’est extraordinaire ce qui a été réalisé avec ce projet», a partagé la directrice de l’école, Maryse Simard.

Les créations ont été présentées aux parents et à tous les élèves de l’école le mercredi 21 décembre. La joie et la fébrilité du dévoilement ont rapidement laissé leur place à de vives émotions.

«Les parents étaient très émus. Je pense que c’est un beau moment pour eux, puisqu’on amorce une plus grande sensibilisation. Les regards des autres, ils les affrontent quotidiennement, encore aujourd’hui», a raconté Mme Lavoie.

COMBATTRE LE JUGEMENT

À une époque où le jugement est encore souvent trop facile, gratuit, ce projet est une bouffée d’air frais et sans doute un nouveau pas vers une sensibilité à la différence plus grande dans la société.

«C’est certain qu’il y a encore une problématique. Quand on sort dans des endroits publics, on se fait regarder. Il y a du jugement sur le plan physique, mais aussi à l’égard de leur façon de s’exprimer», a ajouté Joanie Cayouette.

Depuis quelques années, des activités de sensibilisation sont organisées dans les classes de l’école Joly en collaboration avec la psychoéducatrice. Ce projet photo vient poursuivre le travail entamé et il sera utilisé pour enrichir les discussions avec les élèves de tous les niveaux. «Juste à être en présence de ces enfants-là, nous constatons une différence chez les autres élèves de l’école.»

L’école Joly espère que le projet fera des petits, ou du moins, qu’il puisse être partagé et ainsi inspirer au-delà des murs de l’établissement scolaire. Nul doute que ce sera le cas.

Après tout, comme le transmet à merveille la photo de groupe de la classe d’adaptation, «c’est bien dans la différence que se cultive l’intelligence».

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • C' est dans la différence que nous retrouvons les plus beaux trésors.L'equipe de l'école Joly dėvoile vraiment ses beaux trésors que personnes n'avaient remarquės.Fėlicitations à cette équipe dynamique.

    Éducatrice retraitée - 2016-12-29 22:11