Publicité
22 décembre 2016 - 06:02

Élections municipales : une amende pour un ancien candidat à Témiscouata-sur-le-Lac

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

En septembre dernier, le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) a déclaré coupable le Témiscouatain Bernard Côté d’avoir contrevenu à la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités (LERM). Il a été condamné à payer une amende de 500 $.

Le DGEQ a reproché à Bernard Côté «d’avoir omis de transmettre au trésorier de la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac un rapport financier additionnel au plus tard le 1er avril 2015». L’homme «s'est présenté comme candidat lors des élections municipales du 3 novembre 2013 et il était également son propre agent et représentant officiel», peut-on lire dans le plus récent bilan des résultats des poursuites pénales que le DGEQ a intentées et qui ont connu leur dénouement récemment.

Rappelons qu’à l’époque, M. Côté s’était livré une guerre de mots et d’idéologie avec le maire sortant Gilles Garon et l’autre candidat, André Loiselle. Il avait notamment fait bataille sur le manque de transparence de l’administration municipale.

Récoltant 233 voix, soit 10,01 % des votes, Bernard Côté avait par la suite demandé un recomptage. Une requête qui avait été rejetée par la juge Luce Kennedy.

 

Publicité

Commentez cet article