Publicité
14 décembre 2016 - 06:55

Des tiques porteuses de la maladie de Lyme dans la région

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 2

Des analyses effectuées en laboratoire sur des tiques provenant d’animaux examinés à l’Hôpital vétérinaire de Rivière-du-Loup en octobre et novembre derniers ont révélé la présence de la bactérie Borrelia burgdorferi responsable de la maladie de Lyme. Cette maladie est transmissible au chien et à l’humain.

Les tiques de l’espèce Ixodes scapularis ont été prélevées sur des animaux de la région de Saint-Germain-de-Kamouraska, de Saint-Antonin et de Rivière-Du-Loup. La moitié des tiques étaient porteuses de la bactérie fautive. Heureusement, aucun des animaux n’était atteint de la maladie.

Pour Marilyn Lemire, vétérinaire, la prudence devra être de mise dès avril prochain. «Au printemps, la protection des chiens contre les tiques devra être importante. Les chiens sont en général plus résistants à la maladie, mais les vermifuges et vaccins aident à la prévention. Toutefois, pour les humains, les conséquences sont beaucoup plus graves.»

En guise de protection, puisque la tique incriminée se retrouve dans les sous-bois, le moyen le plus efficace demeure encore les vêtements longs, et l’utilisation d’un insectifuge. À noter que chez les chats, les cas d’infection sont particulièrement rares.

MALADIE DE LYME

La maladie de Lyme, à déclaration obligatoire, est en pleine émergence au Québec. Sa progression fait l’objet d’une attention serrée de la part de la Direction de la santé publique. Les premiers symptômes apparaissent généralement entre 3 et 30 jours après la piqure d’une tique infectée.

Les symptômes de la maladie peuvent varier d’une personne à l’autre. Ils vont de l’éruption cutanée ou d’une rougeur autour de la piqure, aux maux de tête, à de la fièvre, des étourdissements, des engourdissements. Si elle n’est pas traitée, la maladie peut entrainer dans les cas les plus importants, de l’arythmie cardiaque, une paralysie, une confusion mentale et des troubles neurologiques.

L’administration d’un traitement aux antibiotiques de deux à quatre semaines est efficace pour traiter la plupart des cas de maladie de Lyme.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Notre chien a été piqué par une tique porteuse et nous avons été à 2 doigts de le perdre.ça fait au moins 2 ans que nous en avons dans la région.

    Dumont Yves - 2016-12-14 20:54
  • On entend de plus en plus parler de la maladie de Lyme au Québec, dans le sens que de plus en plus de gens en deviennent atteints, alors que le diagnostique par le système de santé est laborieux ou impossible, à cause que traditionnellement, cette maladie ne s'atrappe qu'aux USA. Même la santé publique québécoise dit qu'il n'en existe pas dans les Bas-St-Laurent, alors que oui, il y en a des cas.... Il faudra que ça bouge, car ce n'est pas une maladie banale.

    Site de la santé publique avec carte pour la maladie de Lyme: https://www.inspq.qc.ca/zoonoses/maladie-de-lyme

    passepoil - 2016-12-14 11:54