Publicité
13 décembre 2016 - 14:16 | Mis à jour : 15:42

Le MAMOT préoccupé par les propos du maire Gamache

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 3

Le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) entreprendra, au cours des prochains jours, un mandat de vérification auprès de la Ville de Rivière-du-Loup, à la suite des propos du maire Gaétan Gamache sur le processus relatif à l’attribution des contrats.

Le 7 décembre, en entrevue au réseau TVA, M. Gamache avait commenté la hausse du plafond à 100 000 dollars pour l’obligation de procéder à un appel d’offres dans le cadre du projet de loi 122. «C'est demandé depuis très longtemps, pour être capable de travailler plus facilement, d'avoir un montant plus élevé parce qu'à 25 000$, ça nous amenait à couper les projets en 4 petits dossiers», avait-il dit. Une déclaration qu’il a par la suite rapidement rectifiée, notamment lors d’un appel téléphonique avec Info Dimanche et par la voie d’un communiqué. 

«La Ville de Rivière-du-Loup n’a jamais fait de fractionnement. Je me suis mal exprimé, c’est mon erreur», avait-il alors répondu, soulignant que le Service du greffe et des affaires juridiques veille constamment à ce que chacun des services concernés par l’adjudication des contrats et le conseil respectent intégralement les exigences de la loi.

Informé de la situation, le MAMOT a déclaré, ce mardi, être «préoccupé par les propos du maire de Rivière-du-Loup» et a assuré vouloir entreprendre «un mandat de vérification au cours des prochains jours». Impossible, pour le moment, de savoir si de telles démarches sont réalisées couramment.

«En vertu de son pouvoir de vérification, le MAMOT peut entreprendre une vérification axée sur la gestion des contrats. Les résultats de ces travaux sont diffusés sur le site Internet du Ministère, donc accessibles au public. Un suivi des recommandations est ensuite effectué», a fait savoir Louise Quintin, à la direction des communications du ministère.

Par voie de communiqué, la Ville de Rivière-du-Loup a confirmé que le MAMOT sera présent à l’hôtel de ville le 19 décembre afin de préparer l’audit qui sera réalisé au début 2017. «La Ville assure les représentants du ministère de sa pleine et entière collaboration, veillant elle-même activement à la bonne administration de l’appareil municipal», a-t-elle déclaré.

Le mandat du Service de la vérification du MAMOT portera également sur tout autre aspect lié à l’administration municipale. Pour la Ville, la rencontre de lundi prochain sera donc «l’occasion de présenter au ministère les mécanismes mis en place pour s’assurer de respecter la loi et la bonne gestion des deniers publics, dont la Politique de gestion contractuelle».

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Bienvenue aux vérificateurs du mamot, bien heureuse que Monsieur le maire se soit exprimé ainsi. Ca va peut être lui permettre de se protéger contre lui-même. Soyons vigilants, protégeons nos comptes de taxes déjà trop élevés!

    Vigilante - 2016-12-14 14:20
  • Jettez donc un oeil aussi sur le fractionnement dans le cadre du parc de la cité et des jeunes (parc urbain)...

    Je crois que le maire a simplement dit tout haut ce qui se fait ...tout bas....


    SImon - 2016-12-14 12:20
  • Bonjour a vous tous, je crois personellement que le MAMOT ne devrait penser serieusement a verifier l'ensemble de la Ville de RDL pour les agissement de conclusion d'appel offre octroyé en 2016, lorsqu'on pense qu'il y a eu de la collusion dans une soumission de menage, dans la saga du contrat de la collecte et transport des matietes residuels et dernierement le site WEB de la Ville... Donc, plusieurs questionnement sont discutable quand a la bonne gestion de la Ville de RDL...

    Un citoyen realiste - 2016-12-13 17:47