Publicité
7 décembre 2016 - 09:40 | Mis à jour : 16:32

Croisières M/S Jacques-Cartier sonde l’intérêt québécois envers la région

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 2

Les attraits des régions de Rivière-du-Loup et du Kamouraska pourraient être mis en valeur dans de futures croisières «actives». L’entreprise trifluvienne Croisières M/S Jacques-Cartier sonde actuellement l’intérêt des Québécois afin de déterminer l’itinéraire de ses voyages.

Kamouraska, l’Île Verte et son Phare, ainsi que l’Île du Pot à l’eau de vie sont ainsi quelques exemples des attraits que découvriront les voyageurs québécois et étrangers dès 2018 si les excursions qui ciblent notre région sont retenues.

«Par le passé, nous nous sommes arrêtés dans votre région. Nous y reviendrons avec grand plaisir, si c’est ce qui intéresse la clientèle», a assuré Maryse Camirand, vice-présidence de Croisière M/S Jacques-Cartier, une entreprise familiale depuis plusieurs décennies.

Le choix est donc dans les mains des Québécois qui peuvent aller voter dès maintenant sur le site Internet de l’entreprise. Actuellement, six possibilités s’offrent à eux, dont «Les Îles du Saint-Laurent et le fjord du Saguenay» et «La route des phares», qui se déroulent en partie chez nous.

«Le Bas-Saint-Laurent, c’est un terrain de jeu, c’est grand, c’est beau… c’est certain que c’est intéressant pour les croisières actives qui visent à faire découvrir les lieux par des activités comme la randonnée pédestre, le kayak, les excursions en zodiac, le géocaching, etc.»

Pour le moment, les croisières ne sont qu’à une étape embryonnaire, c’est-à-dire qu’il était trop tôt pour en apprendre davantage sur les visites et le contenu proposé lors d'une éventuelle excursion dans la région. Impossible de savoir, notamment, si la croisière inclurait un débarquement à Rivière-du-Loup et comment cela se déroulerait.

Selon Maryse Camirand, c'est en janvier que l'on connaitra les destinations privilégiées par leurs futurs clients. C'est alors que s'entamera des discussions sérieuses avec les personnes impliquées, dont Tourisme Rivière-du-Loup et les autorités portuaires.

Les Croisières M/S Jacques-Cartier comprennent des forfaits de 5 à 10 jours sur un tout nouveau bateau qui a nécessité un investissement de 6,6 M$, dont un million dans la cadre de la Stratégie maritime. Le bateau comprend 33 cabines pour une possibilité de 66 passagers.

  >> Cliquez ici pour voter : https://www.croisieresactives.ca/

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Inutile de penser au passé......regardons vers l'avenir. Je crois que c'est un très beau projet et je lui donne mon plein appui. J'espère juste que Rivière-du-Loup sera un point de déserte sinon un point névralgique.

    Michel P. Desjardins - 2016-12-07 14:46
  • le côté sud du fleuve regorge des plus beaux attraits du fleuve mais il est difficile d'y amarrer à cause des marées. Par contre, pour les petits bateaux luxieux de croisières de 500 personnes et moins, notre secteur est de loin le plus attrayant. Lors de mon passage à L'Office du tourisme et des congrès nous avions suggéré ce développement mais sans aucune réaction du milieu maritime. Pendant ce temps d'autres destinations potentielles ont commencé à développer ce créneau du côté nord.

    pierre belanger - 2016-12-07 11:43