Publicité
4 décembre 2016 - 16:18 | Mis à jour : 16:30

Un train de pales éoliennes de passage à Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le pont qui sépare les quartiers de Saint-Ludger et de Saint-François à Rivière-du-Loup avait, le temps de quelques heures, un visage bien singulier, ce dimanche 4 décembre, alors qu’il s’y dressait des convois d’un train de pales éoliennes. Un spectacle qu’on ne voit pas tous les jours.

S’il s’agit bien du train de pales qui est en voyage de la Gaspésie (où les pales ont été fabriquées) jusqu’aux États-Unis, le tout premier, tel que le rapportait le journaliste Gilles Gagné dans les pages du Soleil, le convoi comportait 72 wagons de 28 mètres et dépassait ainsi les 2 km de long.

Vers 15 h dimanche, plusieurs citoyens ont profité de la belle lumière offerte par le soleil pour prendre des photos du train. Chose certaine, il n’a pas passé inaperçu. «On ne voit pas cela tous les jours!», a d'ailleurs déclaré un homme qui a arrêté sa marche pour prendre un cliché avec son téléphone.

Selon Gilles Gagné, les pales ont été fabriquées par l’usine LM Wind Power de Gaspé et sont vendues à des clients du turbinier éolien GE (General Electric). Une douzaine de convois de ce type pourraient voyager sur les rails de l’est de la province dans la prochaine année en raison d'un contrat d’exportation vers le centre-sud des États-Unis.

Longues de 42 mètres, les pales d’éolienne pèseraient environ 6 tonnes métriques.

 

Publicité

Commentez cet article