Publicité
2 décembre 2016 - 06:46

Ensemble, cultivons le gout d’apprendre

Un projet rassembleur à Sainte-Françoise

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les sourires accompagnaient de beaux grands yeux, ce jeudi 24 novembre, sur le visage des élèves de l’École Rayons-de-Soleil de Saint-Françoise. C’est que ceux-ci participaient à leur mensuelle activité sur l’horticulture. Au programme cette fois : conserves et marinades avec les légumes du jardin collectif. 

Intitulée «Ensemble, cultivons le gout d’apprendre», l’initiative est née cet automne d’un désir commun de la Municipalité, de l’agente de développement culturel à la MRC des Basques, Amélie Brière, et de Michel Moreau du Pacte rural, de dynamiser le village situé sur la route 296 dans les Basques. Quoi de mieux que l’école et la relève comme point de départ.  

«C’est vraiment un de ces projets où tous sont gagnants. Cette initiative, à l’instar de notre projet d’espagnol, fait rayonner la municipalité, fait la promotion de l’école et sa survie et permet aux élèves de développer et de partager de nouvelles connaissances», a déclaré la directrice Guylaine Ouellet. 

Ainsi, une fois par mois, les 17 élèves de la 1re à la 6e année, accompagnés de leurs enseignantes, participent à un atelier construit autour de l’horticulture. Ceux-ci sont animés par Véronique Rioux-Pin et Roch Guèvremont, parents d’élève et instigateurs du projet de jardin collectif à Sainte-Françoise. 

Les activités sont non seulement diversifiées, mais aussi cohérentes, l’idée étant de faire vivre aux élèves les étapes séparant les graines à l’assiette. Par exemple, depuis aout, six arbres fruitiers ont été plantés dans la cour de l’école et une serre a été visitée, les élèves se sont aussi déplacés à la Grève Morency de Trois-Pistoles pour y récolter des semences d’élyme des sables d’Amérique et ils ont cueilli et décoré des citrouilles. 

Dans les mois à venir, le suivi sera fait, alors qu’ils en apprendront davantage sur le métier de biologiste, effectueront la stratification de semences et plus tard la plantation de graines d’élyme des sables, puis apprendront à prendre soin des arbres fruitiers. 

Estimé à environ 5500 $, le projet est entièrement financé par la Municipalité de Sainte-Françoise. «C’est une superbe initiative. J’espère que ce projet donnera le gout, dans un avenir pas si lointain finalement, aux élèves de s’impliquer dans leur communauté. Sainte-Françoise est sur une bonne voie et la clé, c’est l’implication citoyenne», a commenté le maire Jean-Yves Belzile, présent jeudi à titre de grand-papa. 

Chose certaine, l’enthousiasme dégagé par les élèves lors de la visite d’Info Dimanche était contagieux. À l’unanimité, ils ont tous vivement acquiescé lorsqu’on leur a demandé, alors qu’ils préparaient un potage, de la confiture et des graines de citrouille épicées, s’ils appréciaient ces moments bien particuliers. 

Pour les personnes intéressées, les ateliers sont promus via la réalisation de capsules vidéo, disponibles sur la page Facebook de la Commission scolaire du Fleuve et des Lacs. 

JARDIN COLLECTIF

«Ensemble, cultivons le gout d’apprendre» est un projet intimement lié à celui du jardin collectif de Sainte-Françoise, développé par Véronique Rioux-Pin, Roch Guèvremont et d’autres partenaires. 

Inspiré du mouvement international Les incroyables comestibles, le projet consiste en la mise à disposition gratuite de légumes cultivés par des personnes volontaires. Le but ultime est au final de fournir toute la municipalité en légumes frais et cultivés localement. 

Le jardin collectif de Sainte-Françoise est situé sur l’ancien terrain de baseball de la municipalité. On y retrouvait cet été 60 rangs de légumes de toutes sortes. 

Ayant le vent dans les voiles, le projet continuera d’être développé, a d’ailleurs assuré M. Guèvremont. L’organisation commencera débutera bientôt, à cette fin, une recherche de commanditaires. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





infodimanche.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. Les commentaires anonymes et négatifs feront l’objet d’une analyse sérieuse et d’une stricte modération. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, infodimanche.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.