Publicité
27 novembre 2016 - 10:35

Enjeux régionaux

Les libéraux sont «complètement déconnectés», estiment les Conservateurs

Les députés conservateurs du Québec déplorent le manque d’intérêt du premier ministre Trudeau et de son gouvernement envers les enjeux qui touchent les régions du Québec.

«Depuis des mois, la gestion du dossier du bois d’œuvre est prise à la légère et le premier ministre manque de sérieux dans ses négociations d’accords commerciaux. Comme démontré la semaine dernière avec l’ALÉNA, le premier ministre annonce ses couleurs avant même d’entrer en scène. De plus, le premier ministre manque totalement de respect envers nos producteurs laitiers et ne prend pas leurs préoccupations au sérieux», a déploré le chef adjoint de l’Opposition officielle et député de Lac-Saint-Jean, Denis Lebel.

Le projet de la nouvelle Banque canadienne de développement de l’infrastructure est un autre exemple où les régions sont mises à l’écart par le gouvernement Trudeau. «Des communautés partout au pays perdent déjà 15 milliards de dollars de financement pour des projets importants afin de financer la Banque de l’infrastructure des libéraux. Pis encore, puisque cette banque financera que les projets d’une valeur de 100 millions de dollars ou plus, le ministre des Finances a admis que cela garantit pratiquement que nos régions ne seront tout simplement pas admissibles», a critiqué le député de Richmond‒Arthabaska, Alain Rayes.

Pour les élus conservateurs, le fait que le ministre responsable de l’Agence de Développement économique du Canada pour les régions du Québec réside à Mississauga en Ontario est une autre preuve que le gouvernement libéral ne se préoccupe pas des régions du Québec. «Malgré la présence de 39 autres députés libéraux au Québec, le premier ministre a préféré nommer un ministre de l’Ontario, qui connaît peu les régions du Québec. Cette action symbolique est une claque au visage de nos régions, qui perdent une oreille spécifiquement à l’écoute de leurs besoins», a déclaré le président du caucus du Québec et député de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, Bernard Généreux.

Afin de pallier l’absence du gouvernement fédéral pour nos régions, le caucus conservateur du Québec a créé un groupe de travail qui œuvrera de près avec les municipalités. «Notre groupe est composé de députés et d’un sénateur, tous d’anciens maires qui soutiendront les municipalités en défendant auprès du gouvernement tous ces enjeux et d’autres comme la téléphonie cellulaire. Les régions sont au cœur de notre économie. Le manque de direction et l’indifférence du premier ministre envers les régions du Québec nous inquiètent. Voilà pourquoi nous voulons prêter main-forte aux régions du Québec», a conclu, M. Lebel.

 

Publicité

Commentez cet article