Publicité
27 novembre 2016 - 09:31

Un projet de coopérative en agriculture écoresponsable

Un projet de coopérative est actuellement sur les planches de travail grâce à cinq jeunes du Kamouraska qui se sont réunis en comité provisoire depuis l’an dernier.

Cette coopérative aura pour mission de positionner l’agriculture écoresponsable par la promotion et le déploiement de l’agriculture de petites surfaces et ce, grâce à divers projets dans la région. Le premier projet étant de structurer l’approvisionnement local auprès des commerces de détails et de la clientèle du réseau RHI (restauration, hôtellerie et institution).

L’été 2016 fut l’année pilote du service d’approvisionnement local en agriculture écoresponsable. Une première année qui intégrait quatre entreprises représentant sept maraichers du coin. «Avec des résultats plus que positifs pour une première saison, on peut dire qu’il existe un réel besoin pour ce type de produits et services; tant pour le petit producteur que pour le restaurateur», explique Jean-Philippe Grenier, coordonnateur du projet.

Au total, sept commerçants du secteur Kamouraska-Rivière-du-Loup ont pu bénéficier des produits de l’équipe de maraichers, dont Le jardin du bedeau et spécialement le Café du Clocher, l’Auberge des Îles et Best Western Plus Hôtel Levesque qui se sont impliqués au projet en réservant dès l’hiver leurs produits frais de saison. Cela a permis aux maraichers de planifier conjointement leur production, et ainsi répondre aux demandes en évitant les pertes.

Cette future coopérative comptera trois principaux services : le service d’approvisionnement local, le service d’accompagnement à la valorisation du territoire, ainsi que le service d’éducation et de sensibilisation à l’environnement.

C’est notamment grâce à l’appui de la SADC du Kamouraska et à l’aide financière de Microcrédit KRTB pour l’achat d’une camionnette, que l’année pilote du service d’approvisionnement a pu être réalisée. Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) a aussi accordé au comité provisoire, une aide financière de plus de 45 000 $ via le programme Proximité de l’Accord-cadre «Cultivons l’avenir 2», une initiative fédérale-provinciale-territoriale. La constitution de la coopérative est prévue pour le début de l’année 2017.

Publicité

Commentez cet article