Publicité
24 novembre 2016 - 10:30 | Mis à jour : 13:17

C’est la fin pour le Parti citoyen

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin
Toutes les réactions 1

Le Parti citoyen se saborde. Après un accouchement spectaculaire, le parti qui aura fait beaucoup plus de bruit avant les élections municipales de 2013, puis avec la controverse entourant le départ de son chef en 2015, a finalement été confronté à un manque d’engagement.

Sur les ondes de la radio CIEL-FM lors de l’émission Bonjour Grand-Portage, le chef intérimaire, et conseiller dans le district de l’Estuaire, Steeve Drapeau a abondé dans le même sens. «De toute évidence, il y a un manque d’engagement et ça, ça me chatouillait beaucoup. (…) Et aussi l’essoufflement», a commenté le conseiller municipal.

Ce dernier n’a pas caché que le départ du chef du Parti citoyen, Jérome LaViolette-Côté au printemps 2015, a créé un vide qui n’a jamais été comblé. «Ça n'allait nulle part, si on ne trouve pas personne, ça donne quoi ?» M. Drapeau avait donc fait part aux instances du parti son intention de ne plus le représenter. À l'instar des autres conseillers, il siègera donc à titre d'indépendant pour la suite de son mandat.

Quant à son avenir politique, ce dernier souligne être en réflexion. «Je vais analyser les options, pour moi c'est une question d'équipe. Les noms sur les bulletins seront importants. Je vais donc analyser qui seront les candidats dans les autres districts et au poste de maire. On travaille en équipe et ça doit se refléter au conseil.»

RETRAIT

Par voie de communiqué, le Parti citoyen a admis qu’à son assemblée générale le 18 novembre dernier, il n’a pas été en mesure de renouveler son conseil d’administration par l’ajout de nouveaux membres afin de pallier aux défis à venir, dont ceux liés à l'élection municipale de novembre 2017.

Dans son communiqué, le parti cible trois facteurs venant restreindre l’engagement politique, soit les raisons familiales et de conciliation, la multiplication des lieux d'implication et les situations professionnelles incompatibles avec un engagement politique. Le parti, dirigé par Jean-François Lévesque depuis le départ de Gaston Pelletier en octobre 2014, effectuera donc une demande de retrait d’autorisation auprès du DGEQ.

Rappelons que lors des dernières élections municipales, le Parti citoyen a présenté cinq candidats, soit Marie-Ève LaViolette-Côté, Karine Lizotte, Steeve Drapeau, Jérôme LaViolette-Côté et Jean-François Lévesque. Seuls MM Drapeau et LaViolette-Côté avaient été élus.

Parmi ses chevaux de bataille, le Parti citoyen a prôné la mise en place d’un budget participatif, dont certains éléments se retrouveront dans le prochain plan triennal de la Ville.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • On entendra bientôt des bons mots sur la présence de cette jeune équipe dans la scène politique louperivoise.
    J'ai aimé leur dynamisme des débuts, l'idée de concertation avec le milieu et de regroupement des forces. J'aurais aimé voir plus de leurs idées acceptées par les fonctionnaires de la ville...

    Au final, et c'est dommage de dire cela, mais je pense que les idées du parti citoyen passeront beaucoup mieux sans l'étiquette du parti qu'avec. Les fonctionnaires semblaient avoir tellement peur que le crédit revienne au parti qu'ils ignoraient même les idées rassembleuses pour éviter que Steeve Drapeau se fasse du capital politique.

    "Le roi est mort, vive le roi!"

    Danielle - 2016-11-24 16:15