Publicité
11 novembre 2016 - 15:43

Les bélugas dans la mire de Jean D’Amour

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 2

Jean D’Amour a profité d’une réunion des maires de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) le 11 novembre à propos de la Stratégie maritime pour annoncer son intention de commander un rapport afin de statuer sur la question des bélugas dans la zone industrialo-portuaire de Cacouna.

«On souhaite clarifier la question, puisque présentement la situation des bélugas freine tout le monde, y compris les promoteurs. Le rapport sera commandé pour le mois de février», a commenté le ministre Jean D’Amour. Du travail scientifique, impliquant notamment des professionnels et scientifiques de Rimouski sera réalisé au cours des prochaines semaines. Plusieurs candidatures ont par ailleurs été soumises et seront évaluées.

PARC MARITIME

Le maire de Rivière-du-Loup Gaétan Gamache était par ailleurs présent lors de cette rencontre. «Cela nous conforte dans ce que nous avons mis en place avec le parc maritime. On consolide le projet, et nous sommes en attente d’un cadeau», a souligné M. Gamache.

Pour Jean D’Amour, l’analyse du parc maritime de Rivière-du-Loup est terminée, c’est maintenant au fédéral de faire son bout de chemin. «J’ai espoir que ce sera réglé pour Noël, pour une construction au printemps 2017», a-t-il avoué.

RÉUNION DE L’UMQ

Les membres du Comité sur la Stratégie maritime de l’UMQ ont accueilli le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, et le ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D’Amour, à l’occasion de cette rencontre de travail.

La vingtaine d’élus présents ont présenté leurs priorités aux deux ministres sur les enjeux importants pour la vitalité économique des municipalités riveraines du Saint-Laurent. Parmi les principaux sujets abordés : la navigation maritime, le transfert de la responsabilité des ports fédéraux aux municipalités, le financement et l’entretien des infrastructures portuaires essentielles au développement local et régional, l’érosion côtière et la protection des berges, ainsi que le déploiement de la Stratégie maritime du Québec.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • @Yvon Godefroid

    Que faites-vous des tonnes de caca déversées dans le fleuve par la ville de Montréal? C'est là que vous devez commencer par agir. Arrêtez de nous casser les oreilles avec le reste et faites vos revendications en conséquence.

    Ben tanné - 2016-11-14 00:52
  • Encore une étude ? La situation tragique des derniers bélugas est pourtant claire, que ce soit à Caicouna ou ailleurs : cette espèce va très mal, surtout au Québec, et il est dès lors peu recommandé de construire des ports et de faire circuler des tas de navires bruyants sous le nez des cétacés, dans leur territoire, sans parler de polluer plus encore l'eau d'un fleuve qui les empoisonne. Pas besoin d'études complémentaires pour savoir ça !

    Yvon Godefroid - 2016-11-13 12:12