Publicité
2 novembre 2016 - 14:48

Selon le NPD, les Canadiens paieront la facture du plan de privatisation libéral

Le NPD critique le plan de privatisation des infrastructures publiques du gouvernement libéral. Ce plan imposera des frais d’utilisation et des péages là où il n’y en avait pas, en plus d’augmenter les frais déjà existants.

«Les libéraux prennent l’argent qu’ils avaient promis d’investir et le mettent dans leur Banque de l’infrastructure – cela signifie que les projets devront maintenant répondre aux critères des investisseurs privés plutôt qu’aux besoins des Canadiens, a dit Thomas Mulcair, chef du NPD. Nous sommes déçus que les libéraux se félicitent pour des sommes en infrastructure qu’ils n’ont pas dépensées tout en faisant payer le prix aux Canadiens au moyen de nouveaux frais d’utilisation et de péages.»

Malgré les promesses faites aux Canadiens, les libéraux prévoient soustraire 15 milliards $ des engagements qu’ils avaient pris en matière d’infrastructure pour se payer leur Banque de l’infrastructure. Tout comme ce fut le cas avec les conservateurs, les deux tiers des investissements en infrastructure ne seront pas réalisés avant les deux prochaines campagnes électorales. Et plutôt que de respecter leur engagement envers un gouvernement ouvert et transparent, les libéraux utilisent des astuces comptables et éliminent le fonds de prévoyance de 6 milliards $.

«Les libéraux ne nous ont jamais parlé de privatiser l’infrastructure auparavant. C’est devenu leur solution de l’heure pour gérer une économie qui en arrache, a dit Guy Caron (Rimouski-Neigette — Témiscouata — Les Basques)  porte-parole du NPD en matière de finances. Au lieu d’investir pour créer des emplois, les libéraux vont privatiser des infrastructures tout en retardant la vaste majorité des nouveaux investissements de deux autres mandats.»

 

Publicité

Commentez cet article