Publicité
30 octobre 2016 - 07:02

Des compteurs d’eau seront installés chez des Louperivois volontaires

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Une soixantaine de compteurs d’eau sentinelle ont récemment été achetés par la Ville de Rivière-du-Loup dans le but de les installer chez des Louperivois. L’exercice, lancé d’ici la fin de l’année, sera fait sur une base volontaire et n’entrainera aucun frais pour les citoyens.

Cette initiative de la Ville viendrait en fait du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, via sa «Stratégie québécoise d’eau potable». Celle-ci existe depuis plusieurs années et demande aux municipalités d’effectuer certaines démarches pour réduire la consommation de l’eau, tout comme le taux de fuite pour l’ensemble du réseau d’aqueduc.

«Pour septembre 2017, on nous demandait de mettre en place un réseau de compteurs d’eau sentinelle du côté du résidentiel. Nous étions rendus là dans les mesures, alors que des compteurs sont installés chez les industries depuis déjà plusieurs années»,a expliqué Éric Côté, directeur du Service de l’Environnement et du Développement durable à la Ville.

Le coût de l’achat des compteurs d’eau et leur installation, soit 47 400 $, est assumé complètement par la Ville de Rivière-du-Loup. Cet argent provient d’une réserve de fonds amassés via la taxation sur les services d’aqueduc.

Actuellement, cinq ou six maisons privées à Rivière-du-Loup sont munies d’un compteur d’eau. Elles possèdent toutes des caractéristiques différentes et permettaient à la Ville de connaître certaines habitudes de consommation de l’eau. Avec l’ajout d’une soixantaine de compteurs, l’expérience sera plus pertinente.

«L’échantillon sera un peu plus représentatif. Il est important de mentionner que ce projet a pour but de connaître davantage les habitudes de consommation de citoyens provenant de différents quartiers et qui ont différents modes de vie. L’objectif final est d’avoir des données pour faire de la prévention», a-t-il ajouté, précisant que la collecte des données se fait à distance, via une antenne.

Il est important de noter que les volontaires doivent avoir une jeune résidence, puisque ce n’est que depuis environ 10 ans que les nouvelles constructions doivent prévoir un espace pour l’installation d’un compteur d’eau.

PAYER LA CONSOMMATION?

Éric Côté assure qu’il n’est pas dans les plans de la Ville d’installer des compteurs d’eau pour éventuellement faire payer les citoyens à leur consommation de litres. «Une analyse a révélé que les coûts versus les gains ne seraient pas au rendez-vous. On préfère investir dans la sensibilisation.»

La Ville de Rivière-du-Loup effectuera un appel à tous prochainement. Si elle s’attend à une réticence chez certains citoyens, elle est confiante que d’autres seront intéressés participer au projet. 

 

Publicité

Commentez cet article