Publicité
29 octobre 2016 - 07:01

Le SSIRDL optimise son déploiement incendie

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Le Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup (SSIRDL) a récemment effectué des changements auprès de son protocole d’entente de déploiement incendie avec le Centre d’appel d’urgence des régions de l’est du Québec (CAUREQ). Un exercice qui a pour but d’optimiser encore davantage ses interventions.  

L’approbation du protocole a été effectuée par les membres du conseil municipal le 20 octobre. Selon le directeur du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup (SSIRDL), Éric Bérubé, plus d’une centaine de cas différents survenus au cours des dernières années ont été analysés pour trouver de quelle façon le Service pouvait encore mieux répondre aux besoins de la population lors de différentes situations, dans des territoires donnés. 

«L’objectif était de raffiner le déploiement incendie. Dans certains cas, cela correspond à augmenter ou diminuer le nombre d’effectifs pour un ou des cas particuliers, alors que pour d’autres, il s’agit davantage de gérer l’entraide entre municipalités et de revoir quelle caserne est la plus rapide pour intervenir dans certaines circonstances», a-t-il expliqué.

Le processus a été complexe et a demandé beaucoup de travail, puisque plusieurs détails techniques ont été revus. Aujourd’hui, le Service de sécurité incendie peut toutefois être fier d’avoir un déploiement non seulement optimisé, mais aussi approuvé par les autorités régionales à la MRC. 

«L’ensemble du nouveau protocole a obtenu l’aval de la MRC. C’était important pour nous faire ces démarches et qu’ils nous assurent que tout était optimal. Peut-être que d’autres municipalités pourront s’inspirer de ce protocole dans le futur», a ajouté M. Bérubé. 

Notons enfin que c’est le directeur Éric Bérubé et le capitaine à la prévention Jonathan Daraîche qui sont les interlocuteurs du SSIRDL auprès de la CAUREQ. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Si les protocoles sont vraiment optimisés comme le prétend l'auteur de cette article, comment se fait-il que des pompiers de la ville de Rivière-du-loup qui partent du haut de la rue Lafontaine ont été envoyé a l'iles verte au kilometre 532 le 18 octobre dernier lors d'un feu de roulotte sur l'autoroute 20 alors que les pompiers de Cacouna sont les plus près de cette intervention et qu'ils n'ont jamais été appelé?
    Ou est l'optimisation comme le pretend eric berube?

    Denis Gagnon - 2016-10-29 10:03