Publicité
21 octobre 2016 - 06:02

Au tour de la BDC de choisir le Centre commercial

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Depuis la fin du mois de juin dernier, plusieurs organismes ont choisi d’installer leurs bureaux au Centre commercial Rivière-du-Loup. C’est maintenant au tour de la Banque de développement du Canada (BDC) de rejoindre la SADC de la MRC de Rivière-du-Loup au deuxième étage du bâtiment.

«En rapprochant nos experts à ceux de la Société d’aide au développement des collectivités (SADC), nous pourrons mieux positionner nos forces sur le terrain et ainsi accélérer la croissance de nos clients. Le nombre grandissant de PME et le dynamisme du secteur manufacturier à Rivière-du-Loup font de la ville un choix naturel pour consolider la présence de la BDC», a déclaré François Séguin, directeur, centre d’affaires.

À partir de son bureau en sol louperivois, la BDC sert la clientèle des MRC de Kamouraska, de Rivière-du-Loup, du Témiscouata et des Basques. BDC est la seule banque qui se consacre uniquement aux entrepreneurs. Sa mission consiste à soutenir l’entrepreneuriat canadien, plus particulièrement les petites et moyennes entreprises.

«Nous sommes fiers de pouvoir compter depuis plusieurs années sur BDC dans nos activités de développement des collectivités», a souligné Gilles Goulet, directeur général de la SADC de la MRC de Rivière-du-Loup. «Cette nouvelle proximité nous permettra de servir encore mieux nos clientèles et d’offrir aux entreprises d’ici davantage de moyens pour soutenir leur croissance.»

La SADC de la MRC de Rivière-du-Loup a déménagé ses bureaux au deuxième étage du Centre commercial Rivière-du-Loup le 1er septembre dernier. Plus d’espace, des locaux mieux appropriés et un nouvel emplacement central offrant davantage de visibilité, voilà les motifs invoqués pour ce déménagement.

Rappelons que le 29 juin dernier, quatre organismes offrant des services en employabilité ont ouvert leurs bureaux au premier étage du Centre commercial Rivière-du-Loup pour former le guichet unique Univers Emploi. Il s’agit de l’entreprise d’entrainement Bioglobe, du Carrefour jeunesse-emploi (CJE) Rivière-du-Loup / Les Basques, du Club emploi-carrière et du Service externe de main-d’œuvre (SEMO). On parle d’un regroupement physique de ces organismes afin de réaliser des économies.

Publicité

Commentez cet article