Publicité
21 octobre 2016 - 10:34

Investissement de 60 000 $ dans la lutte à la berce du Caucase

Toutes les réactions 1

Le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent et le CISSS du Bas-Saint-Laurent investissent 60 000 $ pour éradiquer la berce du Caucase dans la région. La berce du Caucase est une plante introduite très envahissante dont la sève contient des toxines qui peuvent causer des brûlures cutanées si elles entrent en contact avec la peau.

«Le caractère très envahissant de cette plante, le fait qu’elle représente un danger pour nos populations et la complexité des actions de lutte exigent une action concertée de tous les intervenants de la région. C’est pour ces raisons que nous avons décidé de nous impliquer dans ce dossier et d’y investir. Il y a urgence d’agir avant que l’éradication de cette plante dans la région ne soit plus possible» mentionne M. Francis St Pierre, président du Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent.

La Direction de la santé publique a mis sur pied un comité de travail formé de partenaires du milieu en 2015 afin d’établir un plan d’action régional. La berce du Caucase est actuellement présente dans les MRC de Kamouraska, de Témiscouata, de Rivière-du-Loup, des Basques et de Rimouski-Neigette.

Des actions ont été menées au cours de l’été en vue de l’éradiquer par arrachage des plants ou de la contrôler par la récolte des fleurs avant que les graines ne soient relâchées. Cette mission a été confiée à l’Organisme de bassin versant du fleuve Saint-Jean et à l’Organisme des bassins versants du Nord-Est du Bas-Saint-Laurent.

Au cours de l’été 2017, des actions de lutte et de détection seront poursuivies et s’élargiront à la MRC de La Matapédia pour s’attaquer à la problématique de la berce commune. Il est fortement déconseillé au public de procéder à l’arrachage des plants de berces étant donné les risques qu’elle présente pour la santé. Seules des personnes formées sont habilitées à réaliser le travail en toute sécurité et de façon efficace.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Depuis plus de 4 ans j'enlève les fleurs de ces Berces de Caucase avant que les semences ne retombent au sol. Evidemment il faut être protégé de gants et de chemises à manches longues. Pourquoi toujours attendre les actions des autres ? Soyons responsables.

    Propriétaire d'un lot à bois - 2016-10-22 20:31