Publicité
8 octobre 2016 - 09:47

Une saison touristique «formidable» pour le Bas-Saint-Laurent

La saison touristique 2016 n’est pas totalement terminée que toute l’industrie touristique applaudit l’augmentation de l’achalandage estival par rapport à l’an dernier, qui avait été déjà une bonne saison.

La température clémente, le prix avantageux de l’essence, le taux de change, l’offre touristique de la région ainsi que les différentes campagnes de promotion ont fait que les touristes ont afflué au Bas-Saint-Laurent.

HÉBERGEMENT

Selon les chiffres compilés par le ministère du Tourisme, le mois de juillet a connu une hausse du taux d’occupation de 3 % par rapport à juillet 2015. Selon l’outil interne de Tourisme Bas-Saint-Laurent mesurant la disponibilité de l’hébergement, la région a affiché «complet» pendant plus de 30 jours consécutifs, soit de la mi-juillet à la mi-août. Même si les données d’août et de septembre ne sont pas encore officielles, nous pouvons déjà affirmer que ces mois ont aussi été excellents.

ATTRAITS

Selon les entreprises sondées, tous sont heureux du déroulement de leur saison touristique. La Société Duvetnor a noté une augmentation de 20 % sur l’ensemble de ses activités, le phare du Pot à l’Eau-de-Vie ayant affiché «complet» tout l’été et la Traverse Rivière-du-Loup – Saint-Siméon a connu sa meilleure saison estivale depuis longtemps avec 10 % d’augmentation de sa clientèle.

Même avec deux semaines d’activité en moins, la Traverse Trois-Pistoles – Les Escoumins a connu une augmentation de 6 % par rapport à 2015, déjà une bonne saison et avec deux nouveaux campings offerts dont l’un axé sur les familles, le parc national du Lac-Témiscouata a connu une hausse de 10 % de sa fréquentation et une augmentation marquée des visiteurs du Nouveau-Brunswick.

Enfin, le Manoir Seigneurial Fraser enregistre une hausse de 12 %. L’activité «Libérez le fantôme d’Alice» a attiré plus de familles que l’an dernier.

La clientèle principale des lieux d’accueil est composée à 70 % de Québécois provenant majoritairement de la Montérégie (11,5 %), de Québec (10,9 %), de Montréal (10,8 %) et de Chaudière-Appalaches (6,2 %). Les Ontariens ont été plus présents cet été (+ 4,5 %), nos voisins américains et nos cousins français ont été sous le signe de la stabilité.

 

Publicité

Commentez cet article