Publicité
7 octobre 2016 - 06:34

La consommation d’eau potable, une priorité à Saint-Antonin

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Saint-Antonin fait partie d’un groupe de six municipalités engagées à réduire leur consommation d’eau potable par l’entremise du nouveau programme Municipalité Écon’eau. «Nous sommes déjà rendus à l’objectif de 20% pour 2017 de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable, mais nous voulons atteindre 25%», a mentionné Jean Labonne, directeur des travaux publics.

Annoncé en février 2016, le programme Municipalité Écon’eau de Réseau Environnement a démarré ses activités avec six municipalités participantes : Saint-Antonin, Gatineau, L’Assomption, Saint-Étienne-des-Grès, Sutton et Stanstead. Une première rencontre de travail entre les six municipalités participantes et Réseau Environnement se tiendra le 18 octobre prochain au Centre d’interprétation de l’eau de Laval.

Pour atteindre 25% de réduction de la consommation d’eau potable depuis 2001, la Municipalité continue de sensibiliser ses citoyens notamment par un dépliant distribué dans les maisons. Elle accentue ses efforts pour trouver les fuites d’eau dans son réseau d’aqueduc. Des mesures concernant l’arrosage et des trucs donnés aux jeunes de la communauté sont d’autres actions posées. L’une des mesures prises par la Municipalité est l’installation de compteurs d’eau dans les nouvelles résidences. «Depuis 2001, toutes les nouvelles maisons, de 20 à 25 par année environ, ont un compteur d’eau fourni par la Municipalité», a souligné M. Labonne. Celui-ci peut être facilement installé lors de la construction.

La consommation d’eau potable du réseau d’aqueduc à Saint-Antonin est passée de 931 mètres cubes par jour en 2013 à 686 en 2015. Toujours pour l’an dernier, la consommation par personne par jour a été de 164 litres, alors que la moyenne provinciale est de 387 litres. Quelque 1 590 logements, soit environ 4 130 personnes, sont desservis par le réseau d’aqueduc de Saint-Antonin.

«Avec le programme Municipalité Écon’eau, nous allons chercher des outils pour économiser encore plus», a conclu le directeur des travaux publics.

Publicité

Commentez cet article