Publicité
6 octobre 2016 - 16:01

Progression de l’épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette

Les superficies touchées par la tordeuse des bourgeons de l’épinette continuent d’augmenter au Québec. Ainsi, en 2016, elles totalisent 7 018 000 hectares, comparativement à 6 315 000 hectares en 2015. Le Bas-Saint-Laurent n’échappe pas à cette progression.

Débutée en 2012 dans la région, l’épidémie a affecté en 2016, 1 095 000 hectares, comparativement à 895 000 hectares en 2015, selon les données du relevé aérien réalisé par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

En ce qui concerne les petites forêts privées uniquement, les superficies défoliées en 2016 s’élèvent à environ 338 500 hectares par rapport à 331 500 hectares en 2015. Pour cette portion de territoire, les superficies touchées cette année sont relativement les mêmes que l’an dernier. On observe une diminution notable au niveau de la sévérité des dommages. En effet, les superficies affectées de façon légère représentent 60 % de la superficie touchée en 2016 alors qu’en 2015 elles représentaient seulement 25 % des surfaces touchées. Néanmoins, l’épidémie est bien installée et continue sa progression dans l’est du Québec.

SOIRÉES D’INFORMATION

L’Agence régionale de mise en valeur des forêts privées du Bas-Saint-Laurent offrira gratuitement, pour une deuxième année consécutive, des soirées-conférences au cours du mois d’octobre sur le sujet. Le directeur des Services forestiers de l’Agence, Martin Lepage, expliquera entre autres l’état de situation sur l’épidémie et les considérations à prendre pour minimiser les pertes de bois. Les propriétaires de boisés et les personnes intéressées pourront se présenter à l’une des quatre soirées suivantes : mercredi 5 octobre, Légion canadienne, 1 carré Fraser, Témiscouata-sur-le-Lac, quartier Cabano, 19 h ; jeudi 6 octobre, Auberge de La Pointe, salle La Marée, 10, boul. Cartier, Rivière-du-Loup, 19 h ; mercredi 12 octobre, Hôtel Rimouski, salle St-Barnabé, 225, boul. René-Lepage E., Rimouski, 19 h.

Publicité

Commentez cet article