Publicité
11 octobre 2016 - 06:45

Dix ans d’actions pour la Corporation du patrimoine de Rivière-Bleue

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le 1er octobre, la Corporation du patrimoine de Rivière-Bleue a souligné ses dix ans d’actions lors d’une activité spéciale tenue en après-midi à La Vieille Gare. «Les amis de la gare, 175 membres, ont rendu possible nos réalisations. Cette collecte de fonds, qui rapporte entre 5 000 $ et 6 000 $ à chaque année, permet à la Corporation de faire ses frais», a mentionné Marielle Landry, présidente.

L’organisme a pris la relève du Club d’artisanat Riverain il y a dix ans pour les opérations de La Vieille Gare. Le premier défi, de taille, sauver le bâtiment patrimonial. Un investissement de 475 000 $ a été réalisé pour restaurer La Vieille Gare, dont 235 000 $ ont été injectés par le gouvernement du Québec. C’est le milieu de Rivière-Bleue qui a fourni la balance du financement nécessaire.

La mission principale de la Corporation est la sauvegarde du patrimoine. «En 2013, nous avons souligné les 100 ans de la gare, en 2014 le 100e anniversaire de Rivière-Bleue et en 2015 nous avons réalisé le déménagement de La Petite Gare Aubut de l’autre côté de la rue. Nous sommes ici dans un secteur patrimonial», a noté Mme Landry. «Le milieu croit au patrimoine. La Municipalité a d’ailleurs contribué pour une valeur de 5 000 $ par année depuis 10 ans et nous venons de signer une nouvelle entente pour une autre tranche de 5 ans», a poursuivi la présidente.

ANIMATION

Au cours de la dernière saison estivale, près de 800 personnes se sont arrêtées à La Vielle Gare pour prendre un café, acheter de l’artisanat, visiter l’exposition dans le musée ou celle de la grande salle du deuxième étage. Dans La Petite Gare Aubut, les visiteurs ont pu apprécier cet été une exposition sur le bootlegging. L’an prochain, ce sera sur la vie ferroviaire. Juste à côté du bâtiment, on note des panneaux présentant des personnes qui ont marqué la vie de cette communauté.

«La Corporation du patrimoine de Rivière-Bleue, c’est 100 % du bénévolat, sauf pour l’été alors que nous pouvons avoir deux employés payés par des programmes d’emploi. Il n’y a pas de permanence», a expliqué Marielle Landry. Elle a également souligné l’apport de Laurette Beaulieu, qui a été présidente de la Corporation pendant 10 ans et qui continue son travail bénévole à titre de trésorière. Notons aussi que le 1er octobre a été l’occasion de signaler les 40 ans du Club Riverain, un important partenaire. Cette rencontre publique a également permis le lancement de la campagne de renouvellement ou d’adhésion des membres.

Le travail de la Corporation du patrimoine de Rivière-Bleue a été souligné par de nombreux prix de reconnaissance dont le Prix Patrimoine du Bas-Saint-Laurent, le Prix du Tourisme du Bas-Saint-Laurent et le prix Entreprise culturelle au Gala de l’entreprise du Témiscouata 2016.

Parmi les projets sur la table de la Corporation, notons l’acquisition de l’abri antinucléaire situé juste à l’arrière de La Vieille Gare. Des démarches ont été entreprises auprès du CN à cet effet.

Publicité

Commentez cet article