Publicité
9 septembre 2016 - 06:45

La Maison de la Famille du Grand-Portage

Lieu de partage et d’entraide pour les parents d’aujourd’hui et demain

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

On dit souvent que la famille est ce que l’on a de plus précieux, de plus vrai. La Maison de la Famille du Grand-Portage en est bien consciente et pourrait facilement en témoigner, alors qu’elle la cajole, la protège et la conseille depuis déjà 20 ans. 

«La Maison, c’est un peu comme une pierre angulaire dans la communauté, parce qu’on s’adresse aux parents, aux premiers éducateurs des adultes de demain», illustre la directrice générale, France Rousseau.

C’est en 1996 que la Maison a pris vie grâce à l’implication de parents et de travailleurs sociaux. L’idée était à l’époque de fonder un endroit ressource pour eux, les parents. Un lieu d’enrichissement, sans préjugé ni prétention, où les familles pourraient se rassembler pour le plaisir, le partage et l’entraide.  

Le projet a rapidement décollé. Les besoins étaient présents et ils le sont toujours aujourd’hui. Les 10 500 fréquentations enregistrées l’an dernier pour l’ensemble des activités l’illustrent d’ailleurs très bien et prouvent que la Maison est essentielle dans la collectivité.

« La Maison est un trésor. Les enfants et les parents grandissent avec nous, avec nos activités. Aujourd’hui, on se réjouit d’avoir déjà accompagné trois générations », souligne Mme Rousseau. L’auteur de ces lignes a d’ailleurs de vifs et beaux souvenirs d’une activité père-fils lors de laquelle il a construit des cabanes d’oiseaux.

ACTIVITÉS 

Ils sont très nombreux et nombreuses, pères, mères et enfants, à évoluer à la maison située au 29 rue la Cour, tous les ans. L’an dernier, la Maison accueillait 250 membres-familles. L’âge, le métier, la classe sociale n’y ont aucune importance. Tout le monde a accès au coffre à outils. 

Cet automne, la Maison propose des ateliers parents-enfants, des cafés-rencontres notamment avec les jeunes mères, des conférences thématiques sur des thèmes d’éducation et beaucoup plus. Tout pour « enrichir l’expérience parentale ». 

Reste que cette programmation n’est qu’une parcelle de tout ce qui est offert par la Maison.  Le parrainage scolaire et l’assistance en milieu rural (cette année à Saint-Antonin et Saint-Arsène) en sont d’autres exemples. Nombreuses sont aussi les entreprises louperivoises qui, grâce à leur générosité, permettent à la Maison d’aider des familles à certains moments de l’année comme à la rentrée. 

SOCIALISER 

Mère de la petite Laura depuis le mois de février, Marie-France Deschênes a entendu parler de la Maison alors qu’elle souhaitait s’inscrire aux cours de cardio-poussette. Elle y a découvert un environnement accueillant et adapté à sa réalité. 

« Les activités sont abordables et intéressantes.  Parfois, pendant le congé de maternité, tous nos amis travaillent et on se retrouve seule. Pour moi, c'est l'occasion idéale de côtoyer d'autres parents qui traversent les mêmes épreuves. Ainsi, on peut échanger des trucs ou seulement socialiser. »

Depuis 20 ans, la Maison est un milieu de vie pour les familles. Sa mission ne change jamais, mais les réalités parentales, elles, évoluent. « C’est pourquoi c’est important de s’adapter et de suivre. La Maison sera toujours là, je sais qu’elle va aller encore plus loin. Il faut être visionnaires », souligne Mme Rousseau, fidèle au poste depuis 1999. 

Plusieurs employés, bénévoles et partenaires font de cet endroit la ressource essentielle qu’elle est au quotidien pour de nombreuses familles. « Il faut en prendre soin. »

Pour plus d’informations sur les services de la Maison de la Famille, composez le 418-860-4818. 

 

 

Publicité