Publicité
15 septembre 2016 - 06:55

L’un des 35 plus beaux campings au Canada

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

La saison 2016 du Parc national du Lac-Témiscouata a été excellence. La belle température et les nouveaux emplacements de camping ont grandement contribué à une augmentation de l’achalandage. Une belle surprise en plus, ç’a été de voir le nouveau camping Grand-Lac-Touladi classé parmi les 35 plus beaux au Canada.

C’est le magazine Great Outdoors qui a publié cette évaluation des sites. Il en a classé quatre au Québec parmi les 35 plus beaux. «Le camping Grand-Lac-Touladi est l’endroit idéal pour faire des activités avec des embarcations nautiques. D’ailleurs depuis son ouverture, nous avons été obligés d’ajouter deux fois des embarcations», a commenté Denis Ouellet, directeur du parc national.

Le camping du Grand-Lac-Touladi offre 66 emplacements aménagés sans service et avec deux services. Localisé à deux pas du Grand lac Touladi, ce secteur met en place des aménagements entièrement imaginés et réalisés pour la famille. Comme prévu, il a été accessible pour les plaisanciers à compter du 22 juillet dernier.

Le Parc national du Lac-Témiscouata a également ajouté cette année 14 tentes Huttopia pour constituer le camping Grands-Pins situé en bordure du lac Témiscouata à Dégelis (anciennement connu comme Le Montagnais). «C’est un secteur paisible où l’on peut effectuer des activités nautiques sur le lac Témiscouata», a noté M. Ouellet. On y retrouve également un centre de services, une salle communautaire, une terrasse avec vue sur le lac, un sentier pédestre, une aire de jeux et la location d’embarcations nautiques (canot, kayak, pédalo et surf debout à pagaie). Ce secteur a été ouvert comme prévu le 1er juillet dernier.

Le Parc national du Lac-Témiscouata a porté cette année sa capacité totale d’accueil pour le coucher à environ 160 sites comprenant également les 72 du camping de l’Anse-à-William près du lac Témiscouata, cinq spécifiquement pour les cyclistes, cinq pour le canot-camping et deux refuges. Les travaux réalisés en 2016 ont complété l’investissement de 30 millions de dollars prévu au départ pour la réalisation du parc national. Son équipe comprend 35 employés dont six personnes occupent un emploi toute l’année afin de préparer la saison suivante et faire le suivi des différents projets de recherche sur la faune du parc.

PRATIQUEMENT PLEIN

«Depuis le congé de la construction, nos campings sont pratiquement pleins. Les commentaires que nous avons reçus sur les nouveaux secteurs sont excellents. La hausse pour le camping est d’environ 40%. Pour l’ensemble des visiteurs, avec les personnes qui sont venues pour la journée seulement, ça va augmenter mais nous n’avons pas encore les chiffres officiels», a mentionné le directeur. En 2015, le Parc national du Lac-Témiscouata avait enregistré 42 000 jours/visite.

«Ce que nous avons remarqué, c’est que les Québécois ont voyagé plus au Québec. Nous avons aussi connu une hausse des visiteurs en transit, ils provenaient de l’Ontario, de la Nouvelle-Écosse, de la Saskatchewan et de New-York, entre autres. Pour nous ce fut un été exceptionnel, il n’y a rien eu de négatif», a conclu Denis Ouellet.

Publicité

Commentez cet article