Publicité
2 septembre 2016 - 15:44 | Mis à jour : 16:15

C’est parti pour le Macadam Ultra du Défi Everest

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

C'est avec un brin de nervosité, mais surtout beaucoup d'enthousiasme que les participants du Macadam Ultra Acier Léger Experts, organisé pour une 2e année dans le cadre du Défi Everest, ont entamé la première d’une longue série de montées de la fameuse côte de Rivière-du-Loup, vendredi à 15 h.

Ils sont cette fois 30 personnes, soit le triple de l’an passé, à s'être portés volontaires pour participer à l’épreuve. Avec des critères d’accessibilité assouplis, le défi permet aux participants de se fixer leur propre objectif entre 48 et 150 montées de la pente à 18 %. 

Les courageux ont ainsi jusqu’à dimanche 15h (48 heures) pour accomplir le Macadam Ultra, un défi inspiré des ultramarathons, courses de plus de 42 kilomètres. Ils peuvent, bien entendu, prendre des pauses lorsqu’ils en sentent le besoin. Ils sont aussi supportés par toute une équipe de bénévoles. 

« J’ai décidé de me lancer là-dedans pour le défi personnel et le dépassement de soi. J’avais envie de me pousser et de prouver que je pouvais me rendre jusqu’au bout. Que le corps et l’esprit sont capables d’en prendre beaucoup », a commenté l’un des valeureux, David Falardeau, à quelques minutes du départ. 

C’est d’ailleurs vraiment dans cet esprit de camaraderie que se déroule le Macadam Ultra et aussi le Défi Everest. Le défi physique est une chose, mais l’accomplissement personnel et le cheminement pour y arriver, priment. 

« Ils vont vivre des hauts et des bas, c’est certain, mais le sommet, ce n'est pas nécessairement ça qu'il faut atteindre. C'est vraiment le processus qui est le plus important », a d’ailleurs déclaré Marie-Amélie Dubé, membre du comité organisateur, qui a récemment réalisé 100 montées de la côte dans le cadre de son propre Macadam.

Instigateur de l’évènement, Yvan L’Heureux semblait très fier lui aussi avant le départ de ses camarades. « C’est fantastique de constater qu’il y a cette année des gens de tous les acabits qui se lancent le défi. C’est dire que l’édition de l’an dernier a été inspirante et il a prouvé que c’était pour tout le monde. Chaque personne peut y trouver son compte », a-t-il commenté. 

L’évènement a été précédé d’une conférence de presse à laquelle a participé le maire Gaétan Gamache, le député-ministre Jean D’Amour, le président du Défi, Régis Malenfant, Yvan L’Heureux et les partenaires Acier Léger Experts et Berger. Tous ont rappelé leur fierté envers les participants et leur ont souhaité de s’amuser.

 

Publicité