Publicité
6 septembre 2016 - 07:00 | Mis à jour : 7 septembre 2016 - 22:02

Pour éloigner une moufette de votre propriété

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 7

Vous avez des trous qui sont apparus dans votre pelouse ? Vous êtes rendus nerveux à l’idée de croiser une moufette sur votre propriété ? Sachez qu’il existe une entreprise à Rivière-du-Loup qui peut vous rendre un précieux service, soit de capturer l’animal et le relocaliser loin de chez-vous.

Faune Secours possède l’autorisation du ministère des Forêts, de la Faune et des Parc du Québec pour effectuer ce travail. Trois spécialistes, Marco Boucher, Keven Charest et Marc Thibault, ont lancé cette entreprise le printemps dernier. «Nous avions beaucoup de demandes à cet effet. Nous avons capturé plus de 70 moufettes jusqu’à maintenant, il y a une épidémie dans la région. Il y a aussi davantage de ratons-laveurs, nous en avons relocalisés cinq mais la saison commence», a mentionné Marco Boucher.

«Nous faisons ce travail dans le plus grand respect de la protection de la faune et des droits des animaux. Ils sont relocalisés dans la nature à au moins 25 kilomètres du point de capture et dans des secteurs forestiers», a précisé M. Boucher.

Concernant des trous qui apparaissent à plusieurs endroits dans la pelouse, sachez qu’ils sont causés par une moufette cherchant des vers blancs qui, eux, se nourrissent des racines du gazon qui meurt par la suite. Une terre trop acide favorise la présence des vers blancs. «C’est souvent lorsque ces trous apparaissent que les gens nous appellent», a précisé le porte-parole de Faune Secours.

Ces experts de la capture d’animaux s’occupent également des marmottes, des castors, des écureuils et des oiseaux. «Nous sommes munis de tous les outils nécessaires, quelle que soit l’espèce qui a élu domicile chez-vous. Nous avons un bon pourcentage de réussite dans les deux premiers jours», a-t-il ajouté. Le territoire desservi par l’entreprise comprend la MRC de Rivière-du-Loup et va jusqu’à Saint-André-de-Kamouraska à l’ouest et Trois-Pistoles à l’est. Pour les personnes qui voudraient plus d’informations, vous pouvez appeler au commerce de plein air Rivière-du-Loup Chasse et Pêche au 418-863-1179.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

7 réactionsCommentaire(s)
  • pour eloigner les mouffettes un bon eclairage suffit les mouffettes n aiment pas la lumiere

    clement - 2016-09-12 13:31
  • @rala
    Sûr que se sont les chats qui brisent vos rouleaux de foin?
    Ne serait-ce pas les souris et les rats plutôt?
    Dans ce cas, je laisse les griffes aux chats et ils tuent ces bestioles.
    Faut quand même partager!
    Quand on veut recevoir, faut savoir aussi donner.

    Observateur - 2016-09-10 15:45
  • La nouvelle graphie, dites-vous?
    l'ancienne graphie a toujours bien exprimé la pensée des gens; pourquoi la nouvelle ferait-elle mieux?
    Faut vraiment être fait fragile pour succomber aux modes d'aujourd'hui qui sont bien plus mélangeantes et déroutantes et qui détruisent cette rigueur nécessaire pour penser droit.
    Et si je devais changer, j'utiliserais davantage le mot sconge que celui de mouffette. Ça pue moins.

    Observateur - 2016-09-10 12:01
  • Pour les chats laissés chez une ferme et qui brise nos rouleaux de foin avec leurs griffes on fait quoi?

    rala - 2016-09-07 22:48
  • @ Le français : Avec la nouvelle graphie, moufette ne prend maintenant qu'un «f». Merci de votre intérêt.

    http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=4733

    Francois Drouin - 2016-09-07 09:30
  • M. Pelletier, mouffette, ça prend 2 f.

    Le français - 2016-09-06 23:14
  • Bravo pour cette initiative qui respecte la vie animale!!

    Dannie - 2016-09-06 15:30