Publicité
31 août 2016 - 15:10

Témiscouata-sur-le-Lac prend le virage électrique

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

La Ville de Témiscouata-sur-le-Lac fait l’acquisition de deux véhicules électriques et procède à l’installation de stations de recharge publiques dans ses quartiers de Cabano et Notre-Dame-du-Lac.

C’est un investissement de 200 000 $ dont 70 000 $ seront assumés par la Ville. Le projet bénéficiera d’une contribution du Fonds municipal vert ainsi que de différentes subventions pour l’électrification des transports. «C’est vraiment un geste significatif, une approche innovante et rentable, le projet SAUVéR nous a permis ça», a commenté le maire Gilles Garon. «Avec les économies d’essence, ça paie la capitalisation du véhicule», a-t-il ajouté. En plus de réaliser des économies appréciables en frais de déplacement, le projet permettra de diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Les véhicules ont été achetés chez le concessionnaire Témis Chevrolet Buick GMC de Témiscouata-sur-le-Lac. Il y a une Volt avec un moteur électrique et une génératrice à essence ce qui lui permet de faire de plus longue distance au besoin. La deuxième voiture, une Spark, est seulement électrique. Ces véhicules seront à la disposition des employés de tous les services de la Ville pour effectuer leurs déplacements. Leur autonomie entre chaque charge est d’environ 85 kilomètres.

«Selon les données que nous avons, l’utilisation de ces véhicules par des municipalités est de moins de 20 kilomètres par jour en moyenne. Pour la majorité des trajets, on pouvait remplacer par un véhicule électrique», a souligné Johanne Ouellet, représentante de la firme YHC Environnement.

CIRCUIT ÉLECTRIQUE

Le projet comprend l’installation de deux stations de recharge publiques, l’une sur la rue Commerciale Nord devant le Parc Clair Soleil dans le quartier Cabano et l’autre au BeauLieu Culturel dans celui de Notre-Dame-du-Lac. Chacune comportera deux bornes de 240 volts, qui rechargent généralement une voiture en 3 à 5 heures. De plus, une borne de recharge rapide s’ajoutera à la station de la rue Commerciale Nord. Cette borne de 400 volts recharge la batterie à 80 % en aussi peu d’une demi-heure. Si la borne de 400 volts offre des avantages indéniables, elle est aussi plus couteuse à mettre en place, environ 70 000 $.

«Notre ville veut assurer un lien important entre Montréal, Québec, le Bas-Saint-Laurent et les Maritimes», a souligné M. Garon. «Au lieu d’arrêter toujours en bordure de l’autoroute, nous voulons que les gens viennent dans les villages», ajoute Mme Ouellet.

Nous reconnaissons sur la photo, près des deux véhicules électriques, de gauche à droite : Chantal-Karen Caron, directrice générale de Témiscouata-sur-le-Lac, Gilles Garon, maire de Témiscouata-sur-le-Lac, Johanne Ouellet de YHC Environnement, Yan Bourgoin de Témis Chevrolet Buick GMC et Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata.

Publicité