Publicité
29 août 2016 - 11:32

Une bonne nouvelle pour les producteurs de lait

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le 29 aout, les porte-parole des producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent ont tenu une conférence de presse à Rivière-du-Loup pour parler de différents sujets dont les portes ouvertes sur des fermes et le dossier du lait diafiltré. À cet effet, une entente entre les transformateurs et les producteurs permet d’espérer un avenir meilleur.

Les producteurs de lait réclament depuis un an et demi des gestes concrets du gouvernement fédéral dans le dossier du lait diafiltré, en lien avec le libre-échange avec les Etats-Unis. En 2015, les producteurs canadiens ont perdu quelque 220 millions de dollars de revenus en raison de ces importations. «L’entente entre les transformateurs et les producteurs améliore la situation, ils ont accepté d’acheter les protéines canadiennes au même cout que celles importées. Mais il est toujours possible d’importer de la protéine, le problème aux frontières est encore là», a noté Gabriel Belzile, président des producteurs de lait du Bas-Saint-Laurent. «La protéine est en surplus mondial, toutefois le prix américain ne devrait pas aller plus bas», a ajouté M. Belzile.

Les producteurs veulent aussi la confirmation du gouvernement canadien qu’ils seront compensés pour les dommages annuels de 400 M$ que leur causera à terme l’entrée en vigueur des ententes de libre-échange du Partenariat transpacifique (PTP) et de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne.

Pour sa part, Gilbert Marquis, président de la Fédération de l’UPA du Bas-Saint-Laurent, a parlé des changements proposés au Programme de crédit de taxes foncières. «Ils sont très mal reçus par les producteurs. La facture assumée par ces derniers augmentera en moyenne de 30 à 40%. L’enjeu fondamental de ce dossier est la valeur taxable du foncier agricole», a expliqué M. Marquis.

PORTES OUVERTES

C’est le dimanche 11 septembre prochain, de 10 h à 16 h, qu’une journée portes ouvertes aura lieu dans quatre fermes du Bas-Saint-Laurent. La présidence d’honneur de l’évènement sera assumée par Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata.

Deux fermes du Kamouraska seront à visiter : la Ferme Gijamika du 214, rang Embarras à Kamouraska, un élevage de moutons et l’Élevage du Petit Veau senc du 174, route 230 Ouest à Sainte-Hélène. Les deux autres fermes sont à Saint-Gabriel-de-Rimouski : la ferme laitière Prés Verts et l’Érablière Gino Lechasseur.

SÉCURITÉ DES JEUNES

Le 27 aout dernier, une journée de sécurité à la ferme pour les enfants de 7 à 12 ans d’agriculteurs a été tenue à la Ferme Denis St-Pierre de Saint-Arsène. Une quarantaine d’enfants provenant des MRC de Rivière-du-Loup, des Basques et de Témiscouata ont participé à cette journée. Les enfants ont été familiarisés avec les règles de sécurité avec le grain, la sécurité aquatique, la prévention des incendies, les premiers soins, la sécurité routière en vélo et le VTT, la sécurité du tracteur et celle sur Internet. Frank St-Pierre, coordonnateur, a précisé que l’édition de l’an prochain pourrait également avoir un volet pour les enfants de 4 à 6 ans.

Publicité

Commentez cet article