Publicité
24 août 2016 - 15:30 | Mis à jour : 25 août 2016 - 10:14

Réaménagement de la route 132 à Rivière-Trois-Pistoles : peu de place pour les cyclistes

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 14

Le 19 aout dernier, Paul Blais effectuait une sortie à vélo lorsqu’une roulotte de camping l’a heurté dans le secteur du réaménagement de la route 132 en face de la Fromagerie des Basques à Notre-Dame-des-Neiges (Rivière-Trois-Pistoles).

Une traverse pour piétons et des terrepleins ont été aménagés à cet endroit. Les cyclistes qui circulaient en direction ouest devaient rouler sur la gravelle ou rester sur l’asphalte dans un passage très étroit avec les risques qui en découlaient.

C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à M. Blais. «Je fais du vélo régulièrement. Vendredi dernier vers 18 h 05, je suis passé dans le secteur de la Fromagerie des Basques. Un peu après la traverse pour piétons, là où il y a un terreplein au centre de la chaussée, je roulais sur la ligne blanche lorsqu’un véhicule tirant une roulotte de camping m’a dépassé. Pour tenter de m’éviter, il s’est tassé vers le terreplein. Sa roulotte l’aurait touché pour ensuite revenir vers moi pour me frapper», a expliqué le cycliste.

«La barre qui tient l’auvent après la roulotte m’a frappé au coude pour me projeter dans la gravelle. Mon vélo s’est retrouvé près du terreplein. Je dois faire changer le pansement à mon bras tous les jours. J’ai moins de force dans l’épaule et je vais d’ailleurs passer une écographie à cet effet», a poursuivi le cycliste qui ne sait pas quand il pourra remonter sur son vélo.

Outre la parcelle de terre où Paul Blais a chuté, une autre section était également bordée par de la gravelle et des poteaux laissant un passage étroit sur l’asphalte pour les cyclistes. M. Blais a contacté le ministère des Transports pour leur expliquer la problématique du secteur pour les cyclistes. Une autre personne avait également effectué une démarche similaire avant lui. On a répondu à M. Blais qu’on allait analyser sa demande. Les deux cyclistes ont été entendus puisque le jeudi 25 aout au matin, le lendemain de la publication de notre article sur infodimanche.com, des travailleurs étaient sur les lieux de l’incident pour procéder à l’asphaltage des bandes de terre qui ne l’étaient pas auparavant.

Publicité