Publicité
28 juillet 2016 - 06:02 | Mis à jour : 10:59

Wine Spectator : Chez Antoine garde sa deuxième coupe

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La qualité de la carte des vins et des accords mets/vins du restaurant Chez Antoine est de nouveau saluée, voire applaudie. Pour une deuxième année consécutive, le prestigieux magazine Wine Spectator a remis à l’établissement de Rivière-du-Loup la reconnaissance « Best of Award of Excellence ». 

Dans sa plus récente édition, le magazine américain place ainsi Chez Antoine au cœur de sa liste des restaurants dont la carte des vins « offre des sélections intéressantes, appropriées à leur cuisine et qui séduisent une vaste gamme d'amateurs de vin ».

De 2011 à 2014, Chez Antoine avait remporté un « Award of Excellence », soit une coupe au classement de Wine Spectator. Puis, l’an dernier, les propriétaires Yannick et David Beaulieu, respectivement sommelier et chef, avaient eu la belle surprise de se voir passer à la reconnaissance supérieure en acquérant le titre de « Best of Award of Excellence », donc deux coupes. Un exploit renouvelé cette année. 

« C’est la continuité, ça veut dire que l’on garde le cap, la qualité. On se demande toujours si on va garder le niveau et on est très heureux que ce soit le cas. La profondeur de notre carte est toujours là. Elle est en constante évolution », a déclaré Yannick Beaulieu. 

À l’international, plus de 1000 restaurants peuvent se vanter d’avoir mis la main sur cette reconnaissance, mais ils sont seulement qu’un petit groupe, soit 18, au Québec. Chez Antoine est le seul à l’est de la capitale provinciale. Une réelle fierté. 

« De réussir cela en région, chez nous, ça nous rend très fiers (…) Ce prix reconnaît le fait que nous avons une sélection de plus de 350 vins, avec des millésimes plus anciens. Une sélection avec des verticales, c’est-à-dire d’un même vin, mais avec plusieurs millésimes. On doit aussi présenter un éventail varié de différentes contrées », a ajouté le sommelier.

Yannick Beaulieu ne s’en cache pas, l’atteinte des deux coupes était un objectif de toujours. Au-delà de la qualité de la carte des vins et des accords mets/vins, c’est un peu la reconnaissance du travail acharné que les deux propriétaires réalisent dans leur restaurant depuis leur reprise de l’entreprise familiale en 2004. 

 

Publicité