Publicité
12 juillet 2016 - 15:35 | Mis à jour : 13 juillet 2016 - 13:34

Fromagerie des Basques

Traverse piétonnière : la municipalité en mode solution

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 18

Quelques semaines après la fin des travaux du MTQ entre les deux établissements de la Fromagerie des Basques, à Notre-Dame-des-Neiges, les installations continuent de faire couler beaucoup d’encre. Face à la gronde, la municipalité se place en mode solution. 

« Je comprends que c’est frustrant pour les automobilistes quand il y a une longue filée d’un kilomètre. Moi non plus, je ne la trouverais pas drôle si le trafic était toujours arrêté pour laisser passer les piétons. Il faut réussir à respecter tout le monde », a commenté le maire de Notre-Dame-des-Neiges, André Leblond.

En pleine recherche de solutions, ce dernier assure avoir déjà discuté avec les représentants du Ministère des Transports à Rimouski. Tous semblent vouloir travailler ensemble. « Le MTQ m’a promis d’être présent avec nous et de travailler à trouver des solutions. Seulement, il faut comprendre que le tout ne pourra pas être fait dans l’immédiat ou avant les vacances de la construction », a ajouté M. Leblond, qui aimerait bien voir être installé un feu de circulation pour piétons. 

À court terme, Notre-Dame-des-Neiges a lancé l’idée d’une personne ressource qui pourrait gérer la circulation des piétons en période de pointe. Un peu comme un brigadier en zone scolaire. 

« C’est dans l’air. Je n’en ai pas encore discuté avec le copropriétaire Yves Pettigrew, mais c’est possiblement quelque chose qui pourrait l’intéresser. Idéalement, ce serait la responsabilité de la Fromagerie de gérer le tout », a-t-il déclaré. 

André Leblond reste toutefois positif. « Il faut avoir une bonne attitude, être respectueux (…) On ne veut pas non plus mettre du plomb dans l’aile de la Fromagerie. C’est un joyau pour notre municipalité », a-t-il conclu. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

18 réactionsCommentaire(s)
  • Quand sé rendu que ralentir pour éviter de blesser ou tuer du monde devient un problème,
    je pense que le vrai problème est toujours derrière le volant, sé une zone de 50 tabarnouche, ça fait quoi de sacrifier 8 secondes pour éviter une tragédie???

    le justicier masqué - 2016-07-16 21:50
  • Un jour ou l'autre, c'est des piétons qui risquent de faire kwick kwick...

    Les élus ont laissés faire tout ça, alors qu'ils devaient être
    au courant: municipalité vs MTQ et ils sont maintenant en mode
    solution...

    Qui a donné le permis de construction du commerce pour le Nord
    de la 132 ?!?

    Maintenant c'est gnagna, gnagna, gnagna, va falloir encore une fois
    défaire ce quia été fait pour recommencer autre chose ?

    Il y a une traverse souterraine sur la 132 près de la limite de L'Isle
    Verte et Cacouna pour l'accès des chevaux. Pas mal plus intelligent !!





    La grande faucheuse - 2016-07-13 19:31
  • Les 2 coupables sont le propriétaire et le Conseil de la Paroisse, il n'y aurait jamais dû avoir de permis de construction pour permettre de vendre des produits différents de chaque côté de cette route, alors que c'est le même propriétaire et qu'il ne voulait pas vendre la même chose de chaque côté, il y aurait déjà 50% moins de chances d'accident, donc de la part de Rivière Trois-Pistoles, un manque flagrant d'intelligence et de compétence, de la part du propriétaire , ce n'est pas mieux à moins qu'il se croit si important pour diriger le Gouvernement et les obliger à faire ce qu'il désire au mépris de le reste de la population du Québec, seule solution, l'obliger à vendre les mêmes produits des 2 côtés de la 132 ou le forcer à fermer un des 2 endroits, c'est la logique et il ne devrait pas y avoir d'autres façons de régler ce problème au détriment de la population.....Alors, messieurs Leblond et Pettigrew, réveillez vous et réglez ce problème avant qu'il y ait des blessés et des morts par votre incompétence...

    pistolois - 2016-07-13 18:49
  • Je comprends pas le monde à s'acharner sur la ''faute'' de la fromagerie d'avoir construit le bâtiment en face. Un McDo ou un autre commerce populaire aurait ouvert à la place de Kwick-Kwick et le problème aurait été le même.
    Ce que je déplore, c'est qu'on a tous prévu à l'avance que le réaménagement serait problématique. Alors pourquoi le MTQ a dépensé autant d'argent pour aller de l'avant avec un concept mal foutu? Ils ont des ingénieurs payés à gros salaire pour penser à ça.
    Au point où nous sommes rendus, pourquoi pas un feu de circulation pour gérer le passage piéton ? Pas terrible non plus pour la circulation, mais plus sécuritaire pour les piétons.
    À Montréal ou Québec on ne s'aurait pas posé la question, passerelle avec ascenseurs pour personnes à mobilité réduite... !

    Pistolois - 2016-07-13 11:41
  • Je crois que les autorités prennent le problème à l'envers... Le problème ce sont les piétons. Alors pourquoi ne pas prendre toutes ces dépenses inutiles ($) pour permettre au commerce de mettre les mêmes produits de chaque côté. Vous me direz que le MAPAQ ne le permet pas, mais il y a toujours des exceptions à des règles. Plutôt que de réfléchir chacun de son côté à une solution, assoyons à une MÊME TABLE le MAPAQ, le MTQ et le bon maire M. Leblond. Il y aura peut-être plus d'idée que dans sa petite tête de brigadier...

    Carmen - 2016-07-13 10:13
  • À Pierre, Mike et Robert
    En passant ce n'est pas à Trois-Pistoles, mais à Notre-Dame-des-Neiges. 2 entités différentes et deux conseils différents

    UN TP - 2016-07-13 08:57
  • Entièrement d'accord avec le texte de "Mike". La ville de Trois-Pistoles est dans le champ.... ainsi que le ministère des transports. Le problème en est un à l'origine de tout ce branle bas. Pourquoi permettre à ce commerce de construire et de garder ses 2 commerces l'un en face de l'autre.....?????? surtout sur une roule provinciale et une route principale......voilà la vraie question......

    Pierre M. Drayaf - 2016-07-13 07:50
  • Vite vite le député petit ministre une fausse 20 pour régler le problème.

    Impensable - 2016-07-13 06:30
  • Qu`ils fassent une passerelle et personne ne sera brimé , c`est pas l`idée du siècle de faire deux batisses une en face de l`autre dans une rue ou il passes des centaines de voitures, Alors les innénieux , montrez vous et montrez des solutions, FACILE POURTANT UNE PASSERELLE SÉCURITAIRE ET TOUT SERA RÉGLÉ POUR TOUT LE MONDE. ca prends pas 4 ans d`université pour comprendre ca , ca existe sur la 132 à Longueuil, pourquoi PAS à Trois -Pistoles, c`est tu trop région sauvage pour en arriver à faire ca , ou c`est un manque de bonne volonté des autorités en place. FAITES VITE AVANT QU`IL ARRIVE UN ACCIDENT MAJEUR ET LÀ ON VA PARLER DE MORTS. Mr le Maire Rioux, d`habitude vous êtes vite à vous revirer de bord, Faite le ici aussi , c`est tout en votre honneur.. Avant un accident qui pourrait être éviter. s`il vous plait , faites vite !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Robert - 2016-07-13 00:39

  • La seule solution c'est de continuer le prolongement de l'AUTOROUTE 20.

    Que la 132 devienne une route TOURISTIQUE et comme ça, il y aura moins de vannes, de traffic commercial et du monde pressé...

    Route des navigateurs - 2016-07-13 00:21
  • Sinistre farce, victime de fromage ordinaire et d'un conseil aplat ventreux !!

    Autauroute 20 - 2016-07-12 22:37
  • Pour ma part, je suis une touriste très régulière dans votre merveilleux coin de pays, environ 3 à 4 fois par année maintenant et c'était 4 fois plus avant. J'arrête tout le temps à la fromagerie à chaque fois. Il y a 2 semaines,je suis arrêter au restaurant, le fait de traverser la 132... Ca m'a découragé de traverser pour faire l'achat de bon fromage. Je n'y suis donc pas allé. À pied ca me ferait peur et en auto, ça ne me tentait pas... Donc, selon moi, deux points de vente serait la meilleure solution. Bonne cogitation les gens responsables de trouver LA SOLUTION à votre problème extrêmement dangereux, n'attendez pas d'avoir une mort sur la conscience.

    Micric - 2016-07-12 22:37
  • @Mike
    Désolé d'en rajouter, mais c'est la vitesse est maintenant 50 km/h dans le secteur...

    éric - 2016-07-12 21:55
  • Il y as des limites à prendre l'argent de nos impôts pour le profit d'une entreprise privée. Que la fromagerie paye ce que ça coûte d'avoir fait celà et ce que ça coûtera pour reparer ce désastre.Voyonc il faut en revenir un peu.Moi c'est fini leur produits de toute façon.

    Gilles - 2016-07-12 21:45
  • La c'est le boutte du boutte, avoir un agent de circulation piétonnière. Ma fois, êtes-vous tombe sur la tête ? C'est une route principale dans une zone originalement de 90 km/ h qui est devenue 70. On n'est pas dans le village à ce que je sache et l'autoroute n'est pas installée. Non il faut interdire de vendre à un des deux endroits pour des raisons de sécurité et de circulation. Faut pas que ça devienne une zone de 50, ça n'aurait aucun sens d'empêcher la libre circulation des véhicules. La municipalité est irresponsable en permettant 2 points de vente de par et d'autre de la route. Prenez vos responsabilités élus de campagne.

    Mike - 2016-07-12 19:49
  • Un vrai fiasco et gouffre financier ces travaux. Tout ça a cause de la fromagerie. Me semble qu'au début on parlait de faire 2 points de vente pour éliminer les croisements de la route 132, et bien non, on a fait pire, un autre commerce différent et face a un coin problématique...

    éric - 2016-07-12 19:41
  • Les seule a blâmer ce son les propriétaires en construisant des deux coté de la route il avait des problèmes avant.
    Seule solution logique contourner ce secteur par une voie de contournement .

    B.B. - 2016-07-12 17:34
  • Il faudrait que les affiches spécifient au moins quels produits se trouvent de quel côté, les gens voient une belle affiche fromagerie mais en rentrant ils y trouvent un restaurant et un bar laitier ils doivent traverser ou retraverser .... alors qu'ils auraient pu se stationer du bon côté avoir eu l'information.

    Bravo au nouveau stationnement derrière le restaurant, mais deception par la coupure des stationnements en bordure du chemin qui permettaient aux camionneurs de faire un arrêt. On veut ralentir le traffic en créant un effet de rétrécissement avec des accotements mais il y a des impacts négatifs aussi. La solution n'est pas simple mais je n'aime plus y aller voilà le résultat. J'ai tout le temps peur d'assister à un accident ou d'en être victime.

    kwick ! - 2016-07-12 16:48