Publicité
10 juillet 2016 - 13:15

Un nouveau départ pour Acadie des terres et forêts en fête

Daniel Goulet

Par Daniel Goulet, Journaliste

C’est un nouveau départ pour la troupe de l’Acadie des terres et forêts qui prendra l’affiche le 13 juillet à 19 h 30 jusqu’au 7 août. Pour cette 15e édition, le spectacle prendra place au Casino Grey Rock à Edmundston.

Sous le thème « Les nouveaux arrivants », la troupe répète depuis deux semaines pour sa première du 13 juillet. Selon le concepteur du spectacle, Étienne Deschênes, les comédiens seront prêts pour cette nouvelle saison.

« Comme vous le savez, nous avons joué les quatorze premières années au Parc provincial de la République à Saint-Jacques. C’est un peu étrange d’être ici, mais nous devons faire avec si je puis dire. Honnêtement, les installations sont excellentes, la lumière et le son particulièrement sont de niveau très professionnel. Nous avons l’air climatisé, pour les comédiens et les spectateurs, une scène plus profonde, des loges plus grandes et un bel accueil de la part des propriétaires. C’est difficile de demander plus et nous les remercions », a résumé M. Deschênes.

Plusieurs nouveaux personnages, tels que Donald Trump ou René Angélil, se grefferont aux préférés de la foule tels Tante Blanche Thibodeau incarnée par Sabah Izayah et son époux Joseph Cyr joué par Jonathan Voisine.

« 80 % de notre répertoire est constitué de nouvelles chansons et récits. Sylvie et moi-même avons travaillé très fort pour en mettre plein la vue aux spectateurs. Aujourd’hui, nous ne sommes plus un spectacle amateur, mais bien un spectacle professionnel. Cinq de nos jeunes étudient dans des écoles spécialisées en théâtre, en danse, musique, ou autres. La majorité des membres de la troupe ont plus de 300 représentations à leur actif. Avec ce bagage d’expérience, il ne fait pas un doute qu’ils sont devenus au fil des années bien meilleurs. Et ça parait », a soutenu M. Deschênes. 

L’Acadie des terres et forêts en fête s’est grandement inspirée de faits réels pour les incorporer dans le passé de cette région. Par exemple, un parallèle sera effectué entre les réfugiés syriens et le grand dérangement de 1755.

« Nous traitons de plusieurs sujets de façon humoristique même si certaines situations sont malheureuses, comme celle des réfugiés par exemple. Il s’agit d’un spectacle satirique et nous voulons que les gens oublient un peu les évènements difficiles que nous visons sur la planète pour se détendre et rire avec des comédiens de grand talent », a précisé M. Deschênes en fin d’entrevue.

Les représentations sont présentées du mercredi au dimanche, du 13 juillet au 7 août à 19 h 30. Pour information ou réservation, composer le 506 739-0919.

 

 

 

Publicité