Publicité
9 juillet 2016 - 16:32

Le partage de la route, c'est aussi faire place aux utilisateurs à mobilité réduite

Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports invite les usagers de la route à adopter une attitude ouverte et courtoise envers les utilisateurs d'aides à la mobilité motorisée, afin d'instaurer un momeilleur partage de la voie publique.

On compte près de 20 000 aides à la mobilité motorisée (triporteurs, quadriporteurs et fauteuils roulants motorisés) sur les routes. Depuis quelques années, avec le vieillissement de la population, le nombre de personnes qui ont recours à celles-ci est en progression. Grâce à ces appareils, les utilisateurs ont davantage d'autonomie dans leurs déplacements quotidiens.

Ainsi, le gouvernement a mis en place, l'an dernier, des règles qui offrent aux utilisateurs une plus grande flexibilité dans leur choix d'itinéraire. Dans le cadre d'un projet pilote, ils peuvent désormais se déplacer sur les trottoirs, les voies cyclables, la chaussée et l'accotement lorsque leur sécurité est assurée.

Pour connaitre ces règles de circulation et l'équipement obligatoire dont doivent être dotées les aides à la mobilité motorisée, consultez le site web du Ministère au www.transports.gouv.qc.ca.

Publicité

Commentez cet article