Publicité
29 juin 2016 - 13:28

Le ministre Lessard veut 1 000 000 de m3 supplémentaire dans la forêt privée

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, réitère son objectif de mobiliser 1 000 000 de mètres cubes supplémentaires dans la forêt privée. Cet objectif est en lien direct avec les investissements de 34,5 millions de dollars pour l'exercice financier 2016-2017 dans le cadre du Programme d'aide à la mise en valeur des forêts privées.

«Afin d'être plus compétitive, l'industrie forestière québécoise doit compter sur l'apport de la forêt publique et de la forêt privée. Annuellement, les récoltes des forêts privées représentent de 3 à 5 millions de mètres cubes de bois, alors qu'elles recèlent un potentiel de 16,5 millions de mètres cubes. Un million de mètres cubes supplémentaire c'est suffisant pour approvisionner trois usines de sciage. Quand on sait l'importance de l'approvisionnement en bois pour l'industrie, on comprend mieux le rôle clé de la forêt privée», a indiqué le ministre Lessard.

Le Programme d'aide à la mise en valeur des forêts privées offre un soutien financier et technique aux producteurs forestiers pour la réalisation d'activités de mise en valeur des forêts privées. Ce programme, destiné aux producteurs forestiers reconnus et administrés par les agences régionales de mise en valeur des forêts privées du Québec, couvre l'aide technique et l'exécution des travaux sylvicoles ainsi que certaines activités liées à la certification.

Le mécanisme d'attribution des sommes supplémentaires est basé sur la mise en compétition des régions du Québec. Chaque région a reçu un objectif de livraison et cet objectif sera révisé au mois d'octobre prochain. Lors de cette révision, un réaménagement de l'aide financière additionnelle sera fait si nécessaire afin de mieux refléter les livraisons de bois qui seront faites par les régions.

«Le bois de la forêt privée est crucial pour le développement de notre industrie forestière. Chaque mètre cube supplémentaire mis en vente entraîne des retombés économiques de 50 $; voilà une avenue intéressante pour l'industrie forestière et pour le Québec. En plus de fournir des approvisionnements supplémentaires et de grande qualité, ce bois se trouve souvent à proximité des usines, ce qui diminue les GES causés par le transport. Les producteurs des forêts privées m'ont demandé de leur donner les moyens de mieux participer à l'économie de leur région, c'est pourquoi j'investis 6 millions de dollars supplémentaires. Mes attentes ont été signifiées et sont claires; il faut augmenter d'un million de mètres cubes leur contribution», a conclu le ministre Lessard.

 

Publicité

Commentez cet article