Publicité
27 juin 2016 - 15:22 | Mis à jour : 16:05

Bernard Généreux dresse un bilan de sa session parlementaire

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 2

La téléphonie cellulaire et le projet de loi C-14 sur l’aide médicale à mourir ont particulièrement retenu l’attention au cours de la dernière session parlementaire fédérale. Le député de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, Bernard Généreux a dressé le bilan des actions qu’il a entreprises dans la circonscription, le 27 juin.

Des propositions ont été émises par le député relativement à la problématique de la couverture cellulaire dans la région. Une rencontre est prévue à cet effet au début du mois de septembre à La Pocatière et regroupera à la fois les élus, les compagnies, des membres de comités et des représentants d’organismes.

Le député estime que le projet de loi C-14 concernant l’aide médicale à mourir a été adopté à la hâte par le gouvernement libéral. «Nous avons proposé des amendements pour restreindre son recours pour les personnes vulnérables, ou encore âgées de moins de 18 ans», a-t-il expliqué.

Outre ces dossiers d’ordre plus national, l’implication du gouvernement fédéral tarde à venir dans le projet de Carrefour maritime à la Pointe de Rivière-du-Loup. Bernard Généreux affirme qu’il a procédé à son dépôt à deux reprises au cours des derniers mois, mais son intégration dans le plan d’infrastructures n'a pas encore été officialisée. «Le fédéral sera là, mais la Ville de Rivière-du-Loup a un travail à faire auprès du milieu et doit prouver qu’elle est en mesure de mobiliser 500 000$ auprès de la communauté», a-t-il souligné. Le projet est sur la table à dessin depuis environ 8 ans.

Bernard Généreux voit également d’un bon œil l’intégration du port de Gros-Cacouna en tant que zone industrialo-portuaire. «C’est un pas dans la bonne direction pour le développer. Je pense que Jean D’Amour a un plan pour le développer et je vais l’appuyer dans ses démarches», a-t-il souligné. Il a rappelé que la présence d'une pouponnière de bélugas, une espèce protégée, peut être un obstacle pour les prochains projets qui seront soumis. «Il ne faut pas qu’il s’agisse de trop gros projets. TransCanada n’avait pas eu l’aval des environnementalistes, on s’en souvient».

TOURNÉE TOURISTIQUE

Le député Bernard Généreux fera par ailleurs une grande tournée touristique de 15 jours, du 1er au 15 juillet, au cours de laquelle il prendra part à une centaine d’activités dans la circonscription, dans les 58 municipalités des 4 MRC qu’il représente. «Je pense que les gens connaissent mal la région touristiquement. À environ 1 h de route, il y a beaucoup d’activités qui leur sont offertes, cela constitue un apport économique important», souligne le député. Il sera possible de le suivre sur une multitude de réseaux sociaux au cours de cette tournée, dont Facebook, Snapchat, Instagram, Youtube et Twitter.

 

Publicité