Publicité
27 juin 2016 - 06:02 | Mis à jour : 09:12

Pitbull : Rivière-du-Loup entend se guider avec l’UMQ

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 6

La Ville de Rivière-du-Loup a abordé, en séance plénière du 20 avril, la question de la règlementation entourant les chiens de race pitbull. Rien n’est toutefois décidé, alors que le maire Gaétan Gamache compte attendre les conclusions d’une table de travail créé par l’Union des municipalités du Québec au début du mois.

« J’ai écouté plusieurs entrevues au sujet des villes qui se sont parfois avancées rapidement dans ce dossier (…) Le plus beau commentaire, on l’a reçu du maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, aussi le président de l’UMQ. Il a dit qu’un comité vient d’être formé et il va travailler à cibler des règlements sérieux et solides qui vont encadrer les animaux dangereux », a commenté M. Gamache, en marge d’une conférence de presse sur la ZIP de Cacouna. 

Au début juin, l’Union des municipalités du Québec a regretté que la règlementation sur les pitbulls ne soit « pas uniforme d’une municipalité à l’autre ». Le mandat du comité sera notamment d’évaluer les meilleures pratiques de règlementation municipale au sujet des pitbulls. Il examinera également les législations des autres provinces canadiennes.

« C’est avec leur travail que nous allons guider nos choix plutôt que d’improviser. Parallèlement, on invite la population à donner l’exemple. Quand on a un chien en public, c’est important d’en avoir le contrôle en tout temps et si les gens en ont peur, il faut se déplacer », a ajouté Gaétan Gamache. 

SAINT-JEAN-DE-DIEU

Au KRTB, la Municipalité de Saint-Jean-de-Dieu a adopté, en 2014, un nouveau règlement municipal interdisant les chiens de race pitbull (et d’autres races considérées dangereuses) sur son territoire, rappelle le dernier journal municipal.

Dans les dernières semaines, alors que le sujet faisait les manchettes, la municipalité aurait reçu plusieurs plaintes de citoyens à propos de la présence de pitbulls à Saint-Jean-de-Dieu. La Municipalité entend confirmer ces informations et agir en conséquence si les signalements s’avèrent fondés. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • Pour paraphraser un croniqueur de ce week-end, c'est toujours les mêmes sophismes qui nous sont servis de la part des défenseurs de cette race: "C'est la faute du maître... mon chien, lui , n'est pas de même..., n'inporte quel chien peut mordre..." jusqu'au jour où il arrive un incident.

    Oui un chihuahua peut mordre, mais la morsure a pas mal moins de conséquences que celle d'un chien de la taille d'un pitbull.

    Claude - 2016-06-28 11:31
  • Cette race est simplement un gros minet avec des muscles, rien d'autres. Il adore les gens et les bébés. Tous le monde en faite. Un peu beaucoup trop, mais bon, il est extrêmement gentil. Pourquoi détruire cette race plustot qu'un autre. Banissez le propriétaire de ces races qui se servent justement de leur muscles pour les rendre méchants plutôt. Car j'ai aucun problème avec le notre et je connais plusieurs gens qui en ont, et ont tous le même tempérament: des gros minets musclés.

    Moi - 2016-06-28 08:38
  • Le propriétaire est le vrai danger chez le PitBull. Pourquoi ne pas enregistrer le propriétaire d'un PitBull, comme on enregistre les armes d'épaule ? Un PitBull mort, ne change pas le propriétaire, il va demeurer un danger avec un autre chien, peu importe la race.

    André Mainguy - 2016-06-27 17:13
  • Je n'arrive pas à croire qu'en 2016, nos dirigeants ont pas la conscience réelle du problème. Soit l'élevage et l'adoption de ces bêtes.
    1- Le pitbull est une race ''à la mode'', donc + de chiens, + de risque de morsures.
    2- Chien à la mode = élevages douteux de masse, élevages ''familiaux'' de bonne intention mais sans background de pedigree de lignée de chiens. Donc risque de tempérament instable et risque de maladies génétiques accentuée, risque de croisement volontaire/involontaire. Pas de contrôle sur la stérilisation du chien et risque que l'élevage douteux/sans expérience se transfère d'une personne à une autre.
    3- Chiens ''à la mode'' = se retrouve souvent dans des familles qui ne correspondent pas aux caractéristiques du chien.

    De nombreux éleveurs sérieux donnent leur vie à ce que leur portées de chiens soient conformes aux standards de la race, en plus d'avoir un tempérament stable, une santé exemplaire et aptes aux besoins de la famille voulant l'adopter. L'éleveur sérieux seul est en mesure de bien diriger ses chiens aux bonnes familles en fonction de nombreux critères de sélection.

    Bref, on devrait mieux encadrer l'élevage canin, sinon le problème se déplacera d'une race à une autre (berger allemand, husky, doberman, rottweiler, etc.).

    Pistolois - 2016-06-27 11:23
  • Ma fille a une pittbul et elle est calme et douce, elle obéis très bien moi qui en avait peur,je la garde pour la semaine,aucun problème ,elle fait ses besoin dehors et entre aussitôt que je lui demande. Je serais très triste si elle est obligé de la faire eutanasier.... elle écoute et lis tout se qui a rapport avec les pittbul. Le problème n'est pas le chien,mais le propriétaire...qui la élevé. .....

    mimi - 2016-06-27 09:53
  • Ben oui, il faut toujours attendre les autres. Sommes nous capables à Rivière-du-Loup de mettre nos culottes. il y a certaines municipalités qui n'ont pas attendu l'Union des Municipalités, elles ont passé un règlement dès maintenant, quitte à le modifier au besoin. Être proactif ce n'est pas un défaut. M. le maire Gamache, j'ai voté pour vous lors du dernier scrutin, mais là je suis déçu de votre comportement et votre façon d'agir dans plusieurs dossiers. M. Gamache, demandez-vous pourquoi certains de vos conseillers n'ont pas le même "pas" que vous.

    Michel D. - 2016-06-27 07:18