Publicité
23 juin 2016 - 12:09 | Mis à jour : 13:42

La Crème glacée basque poursuit son développement

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 3

C’est avec de nouveaux contenants, une nouvelle saveur et des projets de grandeur que le comité de gestion de la Crème glacée Basques a lancé, ce jeudi 23 juin, la 2e saison de ce produit de niche fabriqué à partir de produits de la région. Le gouvernement du Québec réitère d’ailleurs son engagement à ce projet avec une aide financière de 30 000$.

Lancée officiellement il y a un an, la Crème glacée basque est ainsi de retour sur les tablettes d’une dizaine de points de vente au KRTB et continue d’entrer dans les marchés d’alimentation. Cet hiver, la production a été doublée, alors que 6000 unités de 500 ml sont disponibles dès maintenant. 

« On veut avancer pas à pas, une marche à la fois. Certains voudraient qu’on avance peut-être plus vite, mais on souhaite le faire de façon responsable. C’est de cette façon qu’on va faire des gains », a commenté Francis April, président du comité des producteurs. 

Nouveauté cette année, la crème glacée est vendue dans de nouveaux contenants plus adaptés à la congélation. Les saveurs d’érable et de vanille accueillent également une consœur, soit la fraise. Celles-ci sont développées avec l’achat de produits tels le lait, le sirop d’érable et les fruits auprès de producteurs locaux. 

AIDE FINANCIÈRE

Pour appuyer le développement du comité de gestion dans ses nouveaux projets, Jean D’Amour a confirmé un nouvel appui financier de 29 453 $ par le biais du Fonds conjoncturel de développement. 

« Quand je regarde aujourd’hui le résultat, c’est très impressionnant. La Crème glacée est synonyme de savoir-faire régional. Nous devons en être très fiers », a-t-il déclar, se disant aussi impatient de recevoir un plan de projet pour une usine de transformation dans les Basques. 

TRANSFORMATION

Depuis sa création, la Crème glacée basque est fabriquée au Centre de développement bioalimentaire de La Pocatière. L’installation d’une usine de production dans les Basques demeure un souhait et permettrait de concrétiser le projet d’entreprise. 

« Plus que la production augmente, plus nous allons devoir penser à produire plus près de chez nous et d’être plus constant (…) On envisage des scénarios. À court terme, un projet sera déposé très prochainement à M. D’Amour », a confirmé Francis April. 

Le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis, s’est dit très fier de participer au développement et à la mise en marché de la Crème glacée basque. En point de presse, il a donné une mission aux citoyens des Basques : « Soyez en fiers et faites là découvrir partout! ». Le comité de gestion espère écouler rapidement toutes les unités disponibles. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Quels sont les points de vente?

    Cornet - 2016-06-23 23:04
  • Bravo Giovanny Lebel, agent agricole!! Une personne aussi dynamique dans la MRC des Basques, ça fait du bien et certains devraient s'enlever les doigts dans le nez et en faire autant!!!!

    Une fan - 2016-06-23 20:38
  • Excellente idée.... et l'idée de voir naître une usine de crème glacée dans les Basques...serait génial. Je verrais très bien cette usine à St-Jean-de-Dieu.... puisque nous sommes géographiquement dans le centre du territoire des basques et, la maind'oeuvre y est abondante et qualifiée. de plus l'installation de cette usine sur notre territoire suit une logique: notre municipalité est la plus industrielle.

    Simon - 2016-06-23 14:41