Publicité
24 juin 2016 - 07:31

Le parc national du Lac-Témiscouata double son offre d’hébergement

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 8

«Le parc national du Lac-Témiscouata ajoute cette année 80 espaces d’hébergement, on double pratiquement notre capacité», a affirmé Denis Ouellet, directeur. Deux nouveaux secteurs s'ajoutent à l'offre, le camping Grands-Pins à Dégelis et celui du Grand-Lac-Touladi à Saint-Juste.

En 2015, le parc national du Lac-Témiscouata a enregistré 42 000 jours/visite, sensiblement le même nombre que l’année précédente. «Il a fait froid, la belle température a tardé. De plus, 2014 avait été l’année du Congrès mondial acadien», a expliqué M. Ouellet. On peut facilement prévoir que la saison 2016 sera meilleure avec l’ajout des deux nouveaux sites de camping pour porter la capacité totale à environ 160 sites comprenant également les 72 du camping de l’Anse-à-William près du lac Témiscouata, cinq spécifiquement pour les cyclistes, cinq pour le canot-camping et deux refuges. La clientèle a justifié ces investissements qui complètent le montant de 30 millions de dollars prévus au départ pour la réalisation du parc national.

CAMPING GRANDS-PINS

Situé en bordure du lac Témiscouata, le secteur Dégelis (anciennement connu comme Le Montagnais) est quelque peu isolé des autres secteurs et se trouve à 10 km de l'autoroute 85. Il ne sera pas pour autant dépourvu de services puisqu'on trouvera le camping Grands-Pins, constitué de 14 tentes Huttopia, un centre de services, une salle communautaire, une terrasse avec vue sur le lac, un sentier pédestre, une aire de jeux et la location d'embarcations nautiques (canot, kayak, pédalo et surf debout à pagaie). Son ouverture est prévue pour le 1er  juillet prochain. «La salle communautaire permet d’accueillir des groupes, notamment pour des réunions», a précisé le directeur du parc.

CAMPING GRAND-LAC-TOULADI

Le camping du Grand-Lac-Touladi offrira 66 emplacements aménagés sans services et deux services. Localisé à deux pas du Grand lac Touladi, ce secteur de camping mettra en place des aménagements entièrement imaginés et réalisés pour la famille. Il se définit en une série d'aménagements utiles et rassembleurs (salles de bains familiales, aire de feu commune avec BBQ, etc.) et une offre de services destinés aux petits (prêt de poussettes, de jeux, etc.). À proximité du camping on trouvera également une plage sablonneuse de 100 mètres de long et le sentier du Draveur, une boucle de 8,4 km, qui donne accès au Jardin des mémoires, le cœur historique du parc. L’ouverture de ce secteur est prévue le 22 juillet, soit au début de la période la plus intéressante de la saison estivale.

35 EMPLOYÉS

En 2016, l’équipe du parc national du Lac-Témiscouata comprend 35 employés dont six personnes occupent un emploi toute l’année afin de préparer la saison suivante et faire le suivi des différents projets de recherche sur la faune du parc. Les visiteurs pourront aussi croiser sur leur chemin cet été Laurence Bolduc qui y effectue un projet de doctorat sur l’histoire des camps forestiers. À cet effet, elle rencontrera des ainés et réalisera des fouilles sur deux sites d’anciens camps forestiers. «Cette période liée au territoire du parc national est plus récente mais aussi importante sur le plan historique», a conclu Denis Ouellet.

 

Publicité